Sociétés et traditions

L’EI diffuse une vidéo de son “chef” pour la première fois depuis 5 ans

Pour la première fois en cinq ans, le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a diffusé une vidéo présumée de “son chef” Abou Bakr al-Baghdadi lundi, un peu plus d’un mois après la chute de son “califat” autoproclamé.

Selon SITE, le centre américain de surveillance des mouvements extrémistes et l’expert irakien de l’EI Hicham Hachemi, l’homme dans l’enregistrement est le chef de l’EI.

Pour la première fois en cinq ans, le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a diffusé une vidéo présumée de “son chef” Abou Bakr al-Baghdadi lundi, un peu plus d’un mois après la chute de son “califat” autoproclamé.

La date à laquelle cette vidéo a été filmée n’est pas connue, ni le lieu de tournage, mais celui qui est présenté comme étant Abou Bakr al-Baghdadi y évoque les attentats pour la Pâque catholique contre des églises et des hôtels au Sri Lanka, le 21 avril.

Il y déclare aussi que “la bataille pour Baghouz est maintenant terminée”, en référence à ce village de l’est de la Syrie qui fut le dernier réduit territorial du “califat”.

Selon SITE, le centre américain de surveillance des mouvements extrémistes et l’expert irakien de l’EI Hicham Hachemi, l’homme dans l’enregistrement est le chef de l’EI.

De son côté, la coalition internationale antijihadistes dirigée par Washington essaye toujours de “corroborer de façon indépendante la validité de la vidéo”, a-t-elle indiqué.

Autoproclamé en 2014 par Abou Bakr al-Baghdadi sur de vastes territoires en Irak et en Syrie, le “califat” a été déclaré éradiqué le 23 mars au terme d’une offensive de combattants arabes et kurdes soutenus par la coalition internationale.

Dans la vidéo diffusée lundi par le groupe extrémiste, l’homme qui apparait assis les jambes croisées sur un coussin, affirme que l’EI “se vengera” au nom de ses membres tués et que le combat contre l’Occident est “une longue bataille”.

Il salue l'”endurance” et la “détermination” des combattants assiégés à Baghouz et mentionne Fabien et Jean-Michel Clain, deux jihadistes français.

Fabien Clain a été identifié par les enquêteurs français comme celui qui avait enregistré le message audio revendiquant les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, ayant fait 130 morts et des centaines de blessés.

Jean-Michel a lui été identifié comme l’homme psalmodiant les “anashid”, des chants religieux, entendus dans cet enregistrement.

Les deux frères sont morts à Baghouz, avait déclaré l’épouse de Jean-Michel Clain, Dorothée Maquere, en fuyant le dernier réduit jihadiste.

S’adressant à trois hommes dont les visages ont été floutés, l’homme dans la vidéo promet d’autres actions de l’EI “après cette bataille”. L’organisation a revendiqué ces dernières années de nombreux attentats meurtriers au Moyen-Orient mais aussi en Europe et en Asie.

Source

Related posts

Indonésie: exécutions sommaires en Papouasie, les forces de sécurité impliquées

admin

Législatives en Ukraine: favori, Zelensky veut consolider son pouvoir

admin

COVOID-19 : DÉCÈS DE L’ANCIEN PRÉSIDENT DE MARSEILLE, PAPE DIOUF

waladounyati
Chargement....
error: Waladounyati - Contenu protégé !