Actualités

Scandale pétrolier à 6000 milliards FCFA : les révélations d’Abdoul Mbaye après son audition

Les auditions dans l’affaire Petrotim pour laquelle Aliou Sall est accusé de corruption se poursuivent dans le 1er  cabinet du juge d’instruction Samba Sall. Apres le coordonnateur général du forum civil, Birahim Seck, place à l’ancien premier ministre Abdoul Mbaye. Il a été audité dans le cadre de l’enquête sur l’attribution des concessions pétrolières et gazières à Petrotim.

Apres plus de deux heures d’horloge passées dans le bureau du doyen des juges, l’ancien premier ministre Abdoul Mbaye estime que ce dernier a tout ce qu’il lui faut notamment pour accorder de l’intérêt au faux, et usage de faux,  dans » le scandale des 6000 milliards FCFA ». 

« Mais », précise-il, cela ne remet aucunement en question  la plainte que nous avons faite, et qui est aujourd’hui bloquée. Et pourtant, le code de procédure pénal a été respecté par notre avocat ».  

En effet, le président de l’Alliance pour la Citoyenneté et le Travail  (ACT), avait engagé une autre procédure qui porte sur du faux et usage de faux et détournement de deniers publics dans le même  dossier. Car, élucide -t-il, il y a une procédure qui a été engagée sur la base d’appel à témoin. On a témoigné,  et on a dit à l’époque qu’on ne croyait pas trop à cette procédure. Il y en a une autre,  par contre que nous avons engagée nous même et qui porte sur le faux et usage de faux et détournement de deniers publics.

Il était important de savoir quelle st l’affaire qui motivait ma convocation . la presse avait raison de considerer que c’est la première procédure , c’est – à-dire celle d’appels à témoins. Donc, mon avocat s’est retiré et je suis resté avec le doyen des juges. Ça a duré deux heures et demie ou un peu plus.

Devant le juge Samba fall, M. Mbaye affirme avoir confirmé tout ce qu’il avait dit lors de sa première audition devant les enquêteurs de la brigade des affaires générales. ,

 » Et » , narre l »ancien PM, « Ce que je puis vous dire, c’est que s’ils veulent la vérité, ils l’ont. S’ils veulent savoir s’il y a oui ou non violation de la loi, ils le savent. Pourquoi il y a eu violation de la loi? C ‘était pour vendre des permis pétroliers en tant que intermédiaire. Qui a bénéficié des sommes de cette vente? là aussi, ils peuvent le savoir. La loi permet à l’Etat de mener des enquêtes, et d’exiger des comptabilités qui soient liés aux contrats pétroliers ».

En somme, et au vu de tout ce qui a été dit dans le cabinet du doyen des juges, Abdoul Mbaye estime que Samba Sall a tout ce qui lui faut pour démontrer qu’il y a eu violation de la loi en ce qui concerne cette affaire dite Petrotim.  Toutefois,  tacle M. Mbaye « on ne croit pas trop à cette procédure mais l’essentiel c’est de dire la vérité ». 

Pour rappel, Apres une première audition dans cette affaire par les enquêteurs de la Brigade des Affaires générales de la DIC, le procureur de la république a ordonné l’ouverture d’une information judiciaire par le doyen des juges.  Samba sall,  qui a commencé les auditions ce 04 novembre,  va boucler le dossier dans trois semaines au plus tard. Le magistrat instructeur va entendre une trentaine de personnes comme témoins.

Calendrier des auditions

Elles ont commencé ce lundi 04 Novembre 2019, dan le cabinet du doyen des juges avec Mamadou Lamine Diallo,  Mamadou Mbaye Ngaraaf et Mouth bane.

Ce mardi 05 Novembre 2019, c’est au tour de Birahim Seck et de Abdoul Mbaye.

le mercredi 06 Novembre 2019, Cledor Sene et Boubacar Camara feront face au magistrat instructeur dans le cadre de cette affaire Petrotim.

Jeudi 07 Novembre, ce sera au tour de l’ancien ministre de l’énergie Samuel Sarr et de l’ancien premier ministre Souleymane Ndené Ndiaye de faire leur tête-à tête avec le le juge Sall.

Quatre jours après, c’ est – à dire le lundi 11 Novembre 2019, les auditions vont se poursuivre avec l’ancien directeur général de Petrosen Ibrahima Mbodj, Djibril Kanouté et Awa Ndongo, qui representait au Sénégal, les intérêts de Tullow.

le 14 Novembre, ce sera au tour de Guillaume Julien Dafaux, country manager de Kosmos, et de Geraud Moussarie,  représentant de BP au Sénégal, de déférer aux convocations du magistrat instructeur.

le 18 Novembre, l’ancien ministre du budget, Ibrahima sarr, sera interrogé à l’instar de Todd Niebrugge, responsable des projets senegalo-mauritaniens de Kosmos.

Et enfin, le 25 Novembre 2019, les auditions prendront fin avec le principal concerné,  Aliou Sall himself, dans ce  » scandale de 6000 milliards FCFA ».

Source:https://www.senenews.com/actualites/scandale-petrolier-a-6000-milliards-fcfa-les-revelations-dabdoul-mbaye-apres-son-audition_289766.html

Related posts

REVUE DE LA PRESSE:LA POLITIQUE AU MENU ET BIEN D’AUTRES CHOSES ENCORE

waladounyati

Égypte : Sissi réélu avec près de 97 % des voix, selon les résultats préliminaires

admin

César Atoute Badiate veut être évacué au Portugal

admin

Laissez un commentaire

error: Waladounyati - Contenu protégé !