International

Brexit : Londres et Madrid concluent «un accord de principe» pour Gibraltar

Londres et Madrid sont parvenus à « un accord de principe » à propos de Gibraltar, qui permettra de maintenir la liberté de mouvement à la frontière entre l’Espagne et l’enclave britannique située au sud de la péninsule ibérique, a annoncé jeudi la ministre espagnole des Affaires étrangères, Arancha González Laya.

L’accord a été atteint quelques heures seulement avant l’entrée en vigueur du Brexit, vendredi 1er janvier à minuit (jeudi soir 23h GMT), et évite ainsi que la frontiére entre Gibraltar et l’Espagne  se transforme à partir de vendredi en une frontière « dure » entre le Royaume-Uni et l’UE.

Les accords de Schengen, qui garantissent la libre circulation des personnes entre 26 États européens sans contrôle des passeports, s’appliqueront désormais à l’enclave britannique de Gibraltar, situé au sud de la péninsule britannique, a annoncé jeudi 31 décembre la ministre espagnole des Affaires étrangères.

« Il n’y a plus de barrière. Schengen s’applique à Gibraltar (dans ses relations) avec l’Espagne, ce qui permet de supprimer les contrôles entre Gibraltar et l’Espagne, cela permet de retirer la barrière », a déclaré Arancha González Laya à quelques heures de l’entrée en vigueur du Brexit.

Un grand soulagement pour les transfrontaliers

La frontière, source de tous les conflits entre les habitants britanniques de Gibraltar et les Espagnols, a été fermée pendant près de 20 ans. Ce sera l’Espagne qui sera chargée d’appliquer la surveillance avec l’agence européenne des frontières Frontex, durant au moins quatre ans.

Il s’agit de surveiller l’espace aérien et le contrôle du port. C’est un grand soulagement pour les 15 000 personnes transfrontalières, qui se rendent chaque jour à Gibraltar pour y travailler et qui craignaient de devoir passer des heures au contrôle de la douane. Autre source de soulagement : les habitants du Rocher continueront également à bénéficier des avantages européens, comme la sécurité sociale en Espagne, ou la possibilité de conduire avec leur permis gibraltarien.

Une grande majorité de Britanniques disposent de résidences secondaires sur la Péninsule Ibérique. Enfin, l’accord prévoit l’application d’une politique européenne en matière fiscale et environnementale.

avec RFI.FR

Related posts

Niger: le groupe EI revendique une attaque à Niamey

waladounyati

Covid-19: Angela Merkel veut prolonger les restrictions en Allemagne en avril (gouvernement)

waladounyati

Nucléaire: l’Iran «compromet» le retour à la diplomatie avec ses violations de l’accord (Paris, Londres et Berlin)

waladounyati
Chargement....
error: Waladounyati - Contenu protégé !