Actualités

DÉCÈS DU DOYEN DES JUGES SAMBA SALL

Le Doyen des Juges, Samba Sall, n’est plus. Selon plusieurs sources interrogées par Emedia, le magistrat, qui dirigeait le Premier cabinet d’instruction est décédé ce jeudi, 8 avril 2021, à l’hôpital Principal de Dakar, des suites d’une longue maladie.

Son tout dernier dossier, qu’il avait à peine commencé à instruire, aura été celui qui oppose la masseuse, Adji Sarr, à l’homme politique Ousmane Sonko. Le juge Sall avait hérité de ce dossier suite au désistement du juge d’instruction du 8e cabinet, Mamadou Seck qui avait pourtant commencé à entendre certaines personnes impliquées dans l’affaire et même placé sous contrôle judiciaire la propriétaire du salon de massage “Sweet Beauté”.

En prenant en main ce dossier présenté comme une patate chaude, Samba Sall avait d’emblée posé un premier acte en invitant Ousmane Sonko à comparaitre, alors qu’il était en garde à vue dans les locaux de la Section de recherches de la Gendarmerie, à Colobane. Face au refus de ce dernier, via ses avocats qui exigeait au préalable la levée des charges de troubles à l’ordre public, le magistrat avait, dans la foulée, décerné un mandat d’amener contre l’opposant qu’il finira par  le placer sous contrôle judiciaire, le 8 Mars dernier, soit un mois, jour pour jour.

Avec la nouvelle du décès du Doyen des Juges d’instruction, qui faisait office de patron des juges d’instruction, cette affaire qui a grandement secoué l’espace socio-politique du Sénégal, entre février et mars, connaitra bientôt un nouveau rebondissement. Reste à voir si le dossier sera confié à un juge d’un autre cabinet d’instruction, ou s’il faudra attendre la nomination d’un nouveau Doyen des juges qui hériterait directement de la patate chaude…

Emedia.sn

Related posts

Gambie: 280 vies sauvées de justesse, plus de trente pirogues de pêcheurs sénégalais incendiées

waladounyati

CORONAVIRUS : 127 NOUVELLES INFECTIONS ET DEUX DÉCÈS RECENSÉS JEUDI

waladounyati

Soit Mansour Faye n’a pas lu les textes qui régissent l’OFNAC, soit il se croit au-dessus de la loi

waladounyati

Laissez un commentaire

error: Waladounyati - Contenu protégé !