Santé et bien-être

Covid-19 : les Tests de diagnostic rapide mis sur le marché, à compter de ce samedi 31 juillet 2021

À peine entré en possession de l’autorisation de mise sur le marché de la part du ministère de la Santé (Msas), l’Institut Pasteur de Dakar va procéder au lancement d’une nouvelle arme contre la Covid-19. Il s’agit des Tests de diagnostic rapide (Tdr) sortis des laboratoires de l’Ipd et qui sera disponible à compter de ce samedi 31 juillet 2021. Le Dr Alpha Amadou Sall, patron dudit institut s’est félicité de la visite présidentielle, dans ce contexte de résurgence de la Covid-19, avec sa troisième vague.

Cette visite qui visent les structures qui appuient le travail qui se fait dans la Covid-19, a aussi une autre signification, aux yeux du Dr Sall. « Elle montre aussi une accélération et le lancement d’une activité de diagnostic qui est au cœur de cette lutte », a dit le patron de l’Ipd qui indique que leur Tdr « permet de connaitre le nombre de cas ; de prendre rapidement en charge les cas ; de suivre les guérisons et justement d’enrayer la propagation du virus ».
L’innovation selon le Dr Sall, est que le corps médical n’aura plus besoin de plusieurs heures d’attente pour se faire une religion du caractère postif ou non des tests effectués sur leur patient. « Avec ce dispositif (test rapide) dès la visite d’une structure de santé, nous avons la possibilité dans les 10 à 15 minutes d’avoir le résultat et de permettre d’avoir un traitement. Ce qui a 2 avantages : Le premier, c’est que la personne, parce qu’elle connait son statut, va initier un traitement pour avoir de meilleure chance de guérir rapidement. Et dans un deuxième temps, ce qui est important, c’est que les laboratoires qui aujourd’hui reçoivent beaucoup de tests vont en recevoir beaucoup moins, puisque on peut avoir un test positif très rapidement au niveau de la structure de santé (…). Donc, cela donne une avancée, dans le sens de détecter plus, de réduire la transmission et avoir une plus grande possibilité d’être traité très rapidement ».
Précision est faite des restrictions concernant ce dispositif. « C’est un test qui doit être fait par des professionnels. Donc, dans ce cadre-là, il doit être mis en œuvre dans les structures de santé, dans les pharmacies, il doit être exécuté par les professionnels. Mais nous travaillons actuellement sur un autre test qui permettra dès le mois de septembre d’avoir ses disponibilités pour le grand public », rassure le Dr Alpha Amadou Sall.
 
 
 
Concernant toujours ce Tdr, « il est portable et a l’avantage de fournir des résultats en 15 minutes », a précisé le Dr Cheikh Tidiane Diagne, responsable des opérations de Diatropix, une unité de l’Ipd. Celui-ci a déclaré que ladite structure est en ce moment, en train de fabriquer deux tests. Il s’agit du « test saytu Covid 19 antigènes » et de celui dit « test Covid-19 anticorps ». Ce test Saytu permet vraiment de détecter les infections actives. C’est-à-dire que la personne infectée peut transmettre le virus. Alors que ce test anticorps permet de trouver une infection ancienne.
Le Dr Diagne a signalé que l’Ipd a obtenu, ce vendredi, l’autorisation de mise sur le marché de la part du Msas. Et que « le Tdr sera disponible à compter de ce samedi 31 juillet 2021. Les premières commandes sont attendues automatiquement, ses collaborateurs et lui travailleront à les mettre à la disposition au niveau des structures de santé, dans un premier temps et dans un second temps, cela sera destiné pour le grand public, les pharmacies etc ».
Concernant les prix des tests il précise : « si on prend, par exemple, le test saytu Covid antigène, il est à 2,5 dollars soit 1525 francs ». Mais leur objectif est, selon lui, de réduire le coût à 1 000 f/unité…

DAKARACTU

Related posts

Santé numérique: Des solutions digitales prônées pour…

admin

Mort d’un migrant de 14 ans en mer: son père placé en garde à vue

waladounyati

CORONAVIRUS : 118 NOUVELLES INFECTIONS DÉCLARÉES

waladounyati
Chargement....
error: Waladounyati - Contenu protégé !