Actualités

Hausse des infections virales chez les enfants: « à Albert Royer, nous sommes à 300 consultations par jour avec au moins 5 hospitalisations » (Spécialiste)

Une augmentation de la fréquentation des urgences au niveau du Centre national hospitalier d’enfants Albert Royer de Fann a été notée ces derniers jours. L’alerte a été sonnée par Pr Alioune Thiombane, chef de service du centre hospitalier des enfants Albert Royer qui a, ce vendredi matin, en marge du point quotidien de la pandémie du coronavirus, parlé des infections virales saisonnières qui touchent les enfants.

« Depuis le début du mois de septembre, nous avons effectivement constaté aux urgences du centre hospitalier d’enfants Albert Royer, une augmentation du nombre des enfants principalement âgés de 6 mois. Actuellement, nous sommes au tour de 300 consultations par jour avec au moins 5 hospitalisations par jour et ça tourne en moyenne de plus de 200 à 250 par jour », a-t-il déclaré Pr Thiombane. 

Qui poursuit : « Ceci du fait du hausse des infections virales chez les enfants comme le rhume, les rhinopharyngites, les gastroentérites, et certains symptômes sont devenus beaucoup plus fréquents tels que la fièvre, la toux ou l’écoulement nasale ». 

Pr Alioune Thiombane a précisé que « cette situation est habituelle dans les hôpitaux pédiatriques » Et, « ceci est lié à une variation saisonnière de ces infections virales chez les enfants », a-t-il souligné. 

A l’en croire, cette situation était la même l’année dernière à la même période et « l’année prochaine ce sera la même chose », a-t-il prédit. « Du mois de septembre au mois de novembre, les hôpitaux pédiatriques sont toujours submergés par les urgences », a-t-il soutenu. S’y ajoute, a fait savoir, « une recrudescence des cas paludismes surtout les formes graves  puisque c’est la période des pics des paludismes graves chez l’enfant ». 

Pr Thiombane rassure tout de même les parents « de la disponibilité du personnel médical et paramédical pour une prise en charge optimale des enfants qui viennent en consultation ».

Il les invite à plus de compréhension et les appelle à une collaboration envers le personnel de soin et surtout au respect de la pyramide sanitaire dans le recours de soins en commençant d’abord par les postes de santé, les centres de santé et les hôpitaux périphériques avant de venir de venir au niveau supérieur.

Pressafrik

Related posts

Sandiara : l’attaque d’une usine de batteries fait un mort du côté des assaillants

waladounyati

Locales 2022 : Mary Teuw Niane affirme que sa liste n’a pas eu une autorisation de Macky Sall

waladounyati

COVID-19 : LE MINISTÈRE DES TRANSPORTS TERRESTRES PREND UNE SÉRIE DE MESURES

waladounyati
Chargement....
error: Waladounyati - Contenu protégé !