Actualités

LES TENDANCES DES LOCALES FONT L’ACTUALITÉ

Les quotidiens parvenus lundi à l’APS s’intéressent principalement aux premières tendances issues des élections municipales et départementales de dimanche.
Selon Le Soleil, Bennoo Bokk Yaakaar (BBY), la coalition soutenue par le pouvoir, a reconnu sa défaite à Ziguinchor (sud) et Dakar, la capitale, deux parmi les villes les plus disputées.
A Kaolack, l’homme d’affaires Serigne Mboup “dame le pion aux politiques”, Mansour Faye est en tête à Saint-Louis, tandis que Louga, Linguère et Kaffrine restent “fidèles à Benno Bokk Yaakaar”, résume le Soleil.
“Yewwi prend le pouvoir”, note Walfquotidien, en référence à la coalition Yewwi Askan Wi, regroupant des responsables en vue de l’opposition, dont le député Ousmane Sonko.
“On aura tout vu avec ce scrutin local. Des gagnants et de grands perdants. Mais le grand gagnant de ce scrutin est incontestablement Yewwi Askan Wi”, écrit le même journal.
Le président Macky Sall, “chef de la coalition Bennoo (…) a imposé ses candidats. Mais, c’est principalement son candidat à Dakar qui a le plus perdu”, en l’occurrence le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr.
L’Observateur note : “Grandeur et décadence de ténors candidats de la majorité”. “Barthélémy écrase le pouvoir à Dakar. Ahmeth Aïdara défait Aliou Sall à Guédiawaye. Les populations vomissent le +mburu ak soow+ à Thiès. Sonko confirme sa base affective et sociologique. Beaucoup de ministres et DG perdent à la base”, détaille Vox Populi.
“La vague verte” (Le Quotidien), “Le grand séisme !” (Enquête) : les mots manquent à de nombreux journaux pour caractériser des résultats par eux analysés comme une défaite électorale pour le pouvoir et ses alliés.
Libération parle de “naufrage” en insistant sur le fait que “Dakar et la majorité de ses communes, Ziguinchor et son département, Rufisque, Sangalkam, Tivaouane, Thiès, Bignona, Kaolack, Tambacounda…basculent” dans l’opposition.
“L’ouragan Yewwi emporte tout sur son passage” (Les Echos), notamment à Dakar qui “danse le Dias” (Bés Le jour), référence à Barthélémy Dias, la tête de liste de l’opposition qui devrait être investi nouveau maire de Dakar.
“Barthélémy Toye Dias qui, avec ses partisans, étaient dans les rues de Dakar dès les premières tendances sorties des urnes, a laminé son principal adversaire Abdoulaye Diouf Sarr”, rapporte le quotidien L’As.
Il ajoute que dans le même temps, le maire sortant de Mermoz-Sacré-Cœur “a battu à plate couture les autres candidats qui voulaient lui succéder à la tête de sa commune, avec des scores fleuves (…)”.
APS

Related posts

Indemnité des formateurs du moyen secondaire du Sénégal : Le Cofomiss rappelle à l’État ses engagements

waladounyati

ONZE NOUVELLES CONTAMINATIONS AU CORONAVIRUS

waladounyati

Affaire Sweet Beauté : rencontre entre les avocats de Sonko et le Juge

waladounyati
Chargement....
error: Waladounyati - Contenu protégé !