Actualités

Communiqué Conseil des ministres de ce mercredi 18 mai

Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL a présidé, ce mercredi 18 mai 2022, le Conseil des Ministres, au Palais de la République.

A l’entame de sa communication, le Chef de l’Etat a présenté les condoléances de la Nation aux familles des 04 personnes décédées suite au feu de brousse, dans le village de Loumbele, département de Podor, Région de Saint-Louis et également aux familles des 05 victimes de l’accident survenu, à Kédougou, le 16 mai 2022, tout en souhaitant un prompt rétablissement aux blessés.

Le Président de la République s’est, ensuite, félicité de la tenue, à Dakar, de la Conférence des Ministres africains des Finances, de la Planification et du Développement économique, sous l’égide de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), ainsi que de l’organisation de la conférence économique de Dakar par l’OCDE, le cercle des économistes et son cabinet.

Le Chef de l’Etat félicite le Ministre des Finances et du Budget et le Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, pour le succès de la  conférence des Ministres africains des Finances, de la Planification et du Développement économique, instance qui vient de désigner le Sénégal, comme Président du bureau.

Le Président de la République souligne que les deux (02) rencontres internationales évoquées, ont notamment porté sur le financement de la relance, l’avenir économique et le leadership de l’Afrique dans un monde en mutation profonde.

Le Chef de l’Etat indique, en sa qualité de Président en exercice de l’Union Africaine, la nécessité, dans ce contexte international particulier, de promouvoir une nouvelle gouvernance économique et financière mondiale adossée à des principes mutuellement avantageux ; de consolider une économie africaine résiliente, soutenue durablement par des instruments de financement accessibles et adaptés aux besoins d’investissement urgents du continent.

Le Président de la République signale que, la double crise (sanitaire et économique), incite les pays africains à accentuer : (i) le plaidoyer pour la réallocation des droits de tirage spéciaux (DTS) en faveur de l’Afrique ; (ii) la montée en puissance des investissements privés en Afrique à travers des marchés financiers crédibles, les projets de mise en place d’un mécanisme africain de stabilité financière et la création d’une agence de notation panafricaine.

Le Chef de l’Etat demande, sur ces questions stratégiques et techniques, au Ministre des Finances et du Budget et au Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, de finaliser avec les autorités monétaires (BCEAO) et la commission de l’UEMOA, des propositions de contributions visant le renforcement de la stabilité financière dans la zone UEMOA et en Afrique.

 Abordant la question liée à la nécessaire accélération du processus de restructuration de la société nationale de la Poste, le Président de la République demande, aux Ministres en charge des Finances et de l’Economie numérique, de lui proposer une feuille de route consensuelle, stabilisée et chiffrée, sur les options de modernisation de la Poste.

Poursuivant sa communication, le Chef de l’Etat est revenu sur l’intensification de la mise en œuvre du programme spécial de désenclavement (PSD), en indiquant que la réalisation d’infrastructures autoroutières, routières et des pistes de production, demeure un facteur accélérateur de notre développement économique et social.

Le Président de la République rappelle, ainsi, sa décision d’asseoir l’aménagement durable du territoire et la valorisation optimale du potentiel économique de nos terroirs, par la mise en œuvre du programme spécial de désenclavement (PSD) à réaliser sur un linéaire global de près de 2700 km.

Le Chef de l’Etat demande, dès lors, au Ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement et aux Ministres en charge des Finances et de la Coopération, de veiller à l’exécution rapide des projets prioritaires du PSD validé.

Le Président de la République souligne, enfin, la nécessité d’évaluer les interventions et les ressources du Fonds d’Entretien routier autonome (FERA), dans le cadre du plan d’actions déployé en liaison avec les acteurs publics impliqués (Communes, AGEROUTE, PROMOVILLES).

Sur le climat social, la gestion et le suivi des affaires intérieures, le Chef de l’Etat a insisté sur le dialogue social, pour consolider la modernisation des transports routiers. A ce titre, le Président de la République invite, les Ministres concernés, à prendre toutes les dispositions nécessaires pour l’application effective, à compter du 1er juin 2022, des contrôles routiers (groupés) mixtes (Police nationale, Gendarmerie nationale, Douanes, Eaux et Forêts), au niveau des corridors nationaux.

Le Chef de l’Etat demande, en outre, au Gouvernement : (i) d’actualiser la réglementation sur les autorisations de circulation des taxis interurbains et des cyclomoteurs ; (ii) de renforcer la formation initiale et le perfectionnement des chauffeurs professionnels via notamment les mécanismes du 3FPT; (iii) d’engager des concertations avec les acteurs du secteur, en vue de la conclusion rapide d’une nouvelle convention collective des transports routiers; (iv) d’accélérer l’exécution des différents projets de renouvellement des parcs de transports.

Le Président de la République a clos sa communication sur son agenda diplomatique et sur le suivi de la coopération et des partenariats.

 AU TITRE DES COMMUNICATIONS

– Le Ministre, Secrétaire général de la Présidence de la République a fait le point sur le suivi des directives et instructions présidentielles ;

– Le Ministre des Mines et de la Géologie a fait une communication sur l’approvisionnement local en or pour la bijouterie nationale ;

– Le Ministre de l’Eau et de l’Assainissement a fait une communication sur la prévention et la gestion des inondations en perspective de l’hivernage 2022 ;

– Le Ministre auprès du Président de la République en charge du Suivi du Plan Sénégal Emergent a fait une communication sur le projet phare “Dakar Campus Régional” dans sa composante Université Amadou Makhtar MBOW de Diamniadio.

AU TITRE DES MESURES INDIVIDUELLES
 
Le Président de la République a pris les décisions suivantes :
 
• Monsieur Maodo Malick NDAO, Juriste financier, est nommé Secrétaire général de l’Agence sénégalaise de la Reforestation et de la Grande Muraille verte au Ministère de l’Environnement et du Développement durable en remplacement du Colonel Moussa DIOUF, admis à faire valoir ses droits à une pension de retraite.
 
• Monsieur Babacar GUEYE, Médecin Spécialiste en Santé publique, précédemment Directeur de la Lutte contre la Maladie, est nommé Directeur de la Planification, de la Recherche et des Statistiques (DPRS), en remplacement de Docteur Youssoupha NDIAYE.
 
• Monsieur Mamadou Moustapha DIOP, Médecin Spécialiste en Santé publique, précédemment Médecin-Chef de la région médicale de Kaffrine, est nommé Directeur de la Lutte contre la Maladie (DLM), en remplacement de Docteur Babacar GUEYE, appelé à d’autres fonctions.
 
• Monsieur Mamadou Lamine NDIAYE, titulaire d’un diplôme d’Etudes supérieures spécialisées (DESS) en Gestion de Services de Santé, précédemment Chef du Service d’Audit interne de l’Hôpital général Idrissa POUYE (HOGIP), est nommé Directeur de l’Institut d’Hygiène sociale (IHS), en remplacement de Madame Aïssatou SY NDIAYE, admise à faire valoir ses droits à une pension de retraite.

PRESSAFRIK

Related posts

FLEUVE SÉNÉGAL : L’EAU AVANCE À BAKEL ET PODOR

waladounyati

« 69 feux de brousse ont ravagé plus de 10 hectares dans la région de Matam en 2021» (ministre)

waladounyati

Dr Abdourahmane Diouf : «Ousmane Sonko est une bonne nouvelle pour…»

admin
Chargement....
error: Waladounyati - Contenu protégé !