Actualités

And Gueusseum, l’intersyndicale des Collectivités territoriales, ministre de la santé : Le Dr Ousmane Dia expose les conséquences et avertit…

Ce mardi 20 septembre a eu lieu une rencontre réunissant autour d’une table le ministre de la santé et de l’action sociale, l’Alliance And Gueusseum et l’intersyndicale des Collectivités territoriales pour essayer de trouver un accord sur les questions relatives à la reconsidération des 7 points revendiqués.

Ainsi, suite à une discussion houleuse, de plus de 8 heures de temps, les deux entités syndicalistes ont annoncé une grève d’avertissement de 72 heures, qu’ils ont mise à exécution à partir de ce mercredi 21 septembre. Un plan d’action qui sera renouvelé jusqu’à obtention de gain de cause, selon les syndicalistes et dont les conséquences risquent de coûter cher au système. 

Joint par téléphone, le Dr Ousmane Dia, le Directeur des établissements publics de santé est revenu sur les grands points débattus et les décisions prises.
Toutefois sur les 6 à 7 points sur lesquels ils ont interpellé le ministre, le problème relatif aux indemnités fut celui qui les intéressaient le plus. Parce que dans le cadre des accords entre le gouvernement et les syndicats de santé, il était retenu de revaloriser les émoluments de tous les personnels de santé. 

Radicalisation de l’Alliance And Gueusseum  et  l’intersyndicale des Collectivités territoriales… causes et impacts…

« Il existe 4 sortes d’indemnités  :  celle du logement destiné au personnel médical et paramédical, l’indemnité de risques destinée à tous les agents du système de santé, une indemnité de spécialisation paramédicale dédiée exclusivement aux techniciens supérieurs de santé et enfin une prime de prudence pour les chauffeurs. Maintenant le problème qui s’est posé réside dans l’application de ces accords, il y’a forcement une donne qui n’était pas prise en compte par le chef de l’État, c’est à dire la particularité d’un texte réglementaire dont les dispositions disent que les cadres de santé que le personnel citait (Médecins, Chirurgiens, sages-femmes infirmiers) a donné pour les personnes éligibles à ces indemnités  de logements. Mais malheureusement Mme le Ministre leur a répondu qu’elle ne peut pas personnellement prendre la décision de vous l’octroyer si ça ne figure pas dans les accords avec l’État. Mais comme eux dans le souci de  prendre en charge tout ce qui intervient dans le secteur de la santé et pas uniquement dans ce secteur, ils ont voulu qu’elle se prononce sur le personnel administratif et non technique qui devrait en bénéficier, d’où la source du désaccord », a expliqué le Docteur Dia au bout du fil.

Ainsi, jusqu’à ce que l’État réponde positivement à leurs revendications, c’est la conduite que comptent adopter l’Alliance And Gueusseum et l’intersyndicale des Collectivités territoriales. Une grève de 72 heures, à compter de ce jour sur toute l’étendue du territoire national, aucun acte administratif comme les bulletins et extraits de naissances, les permis d’inhumation entre autres ne seront délivrés par les agents. Sans omettre la possibilité que même des cimetières pourraient être fermés. Des conséquences qui vont sûrement impacter le secteur, mais qui ne resteront pas sans sanction pour ces grévistes, selon Dr Dia.

Le ministre a été très ferme…Si vraiment ils se radicalisent et continuent leur mouvement…

« Le ministre était très ferme. Elle leur a dit qu’elle est avec eux et qu’elle défendrait leurs intérêts d’autant plus que la plupart de leurs intérêts  que vous êtes en train de négocier, il se peut qu’elle en fasse partie et que le combat soit unique pour eux tous.  Cependant qu’a cela ne tienne si vraiment ils se radicalisent et continuent leur mouvement, malheureusement le ministère prendra les dispositions légales et nécessaires pour assurer la continuité et la permanence du service publique. D’abord en faisant en sorte que les urgences soient prises en charge si la situation perdure, forcément des dispositions seront prises par l’État. Il s’agira de la réquisition ou la réorganisation des services pour permettre à toute personne dont le pronostic vital ou la santé est précaire puissent être prises en charge dans les meilleures conditions en attendant le retour à la table de négociation ». Des propos du ministre de la santé précisés par le Directeur des Établissements de Santé Publique.

Des mesures d’anticipations qu’ils comptent mettre en oeuvre pour que l’impact de ces perturbations ne soit pas aussi important sur la prise en charge des populations et même s’il l’ont précédé de multiples propositions bien tentées par le ministre Marie Agnes Ngom pour apporter des solutions aux problèmes exposés, demandant qu’on lui laisse le temps d’appliquer les accords tel quel et ensuite de faire une proposition à l’autorité pour qu’elle débite un montant complémentaire qui permettra de prendre en compte toutes ces personnes qui ne sont pas actuellement dans le cadre de la santé.

DAKARACTU

Related posts

LA GUÉRISON DU 1ER PATIENT TESTÉ POSITIF ET LE “CONFINEMENT’’ AU PDS EN EXERGUE

waladounyati

Dr Abdourahamane Diouf annonce son départ du Parti Rewmi.

admin

Les oustaz en quête de buzz qui sont contre El Cheikh

admin
Chargement....
error: Waladounyati - Contenu protégé !