International

Coup d’État au Burkina Faso: Paul-Henri Damiba démissionne

Le chef destitué de la junte Paul-Henri Damiba accepte de démissionner ce dimanche 2 octobre au Burkina Faso, presque 48 heures après ce qui a été présenté comme le deuxième coup d’État en huit mois. Le pays a toujours à sa tête un nouvel homme fort, le capitaine Ibrahim Traoré. Son porte-parole s’est exprimé sur la situation dans le pays ce dimanche midi.

Le Lieutenant-Colonel Damiba a démissionné de ses fonctions de Président. Destitué vendredi par un Coup d’État militaire, Paul-Henri Sandaogo Damiba a accepté de signer sa lettre de démission. Annonce faite dans une déclaration commune des faitières des communautés religieuses et coutumières qui ont joué le rôle de médiateurs entre les deux camps.

Selon Serge Daniel, correspondant régional de RFI, le colonel Paul-Henri Damiba, « démissionnaire, a quitté ce 2 octobre Ouaga pour Lomé. Le Président Faure accepte, en le recevant, de participer au dénouement de la situation ».

La Cédéao demande « l’arrêt des violences et des pillages »

Dans un communiqué, la Cédéao (la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest) condamne la « prise du pouvoir par la force » au Burkina Faso. Elle demande « aux forces de Défense et de Sécurité d’éviter l’escalade et, en toutes circonstances, de protéger les civils ». La Cédéao demande « l’arrêt des violences et des pillages, de tous genres, qui ne peuvent être tolérés ». Ce communiqué fait suite à un autre communiqué publié le 30 septembre.

RFI

Related posts

L’entreprise responsable des ventes d’électricité russe à la Finlande cesse ses livraisons

waladounyati

Allemagne: explosion et incendie sur le site chimique de Leverkusen

waladounyati

Assaillant de Rambouillet: entre radicalisation et troubles de la personnalité

waladounyati
Chargement....
error: Waladounyati - Contenu protégé !