Religions et spiritualité

La réalité de l’ange Djibril (révélations inédits)

Parler de l’ange Gabriel revient à parler d’un des miracles de Dieu. L’histoire sainte a retenu son nom car, il a joué un rôle prépondérant aussi bien dans le monde Ghayb ou invisible que dans le monde Chahâda ou visible. Nombreux sont ceux qui ont entendu parler de l’ange Djibril et de sa relation particulière avec le prophète de l’islam, Mouhamad (psl), mais peu sont informés de sa haqîqa c’est-à-dire, la réalité de sa création. En effet, l’ange Djibril a été façonné d’une manière différente des autres anges.

Les anges ont été créés à partir d’étincelles provenant d’une lumière originelle dont la source principielle sont les noms avec lesquels Dieu (swt) a créé les êtres inanimés, les animaux, les êtres humains et les djinns. C’est pour cette raison, qu’il existe plusieurs catégories d’anges constitués d’une de ces substances lumineuses.

Nous remarquons ainsi qu’il existe des anges qui ont été créés avec sept noms de Dieu, d’autres avec dix, et d’autres regroupent en eux quatorze noms d’Allah. Cette limite ne peut être dépassée.

La particularité de Djibril réside dans le fait qu’il n’a été conçu qu’avec quatre noms divins. Mais cet état de fait ne remet pas en cause sa suprématie par rapport aux autres anges.

Dans le lieu où réside Djibril, quatre noms divins constituent les hijabs ou représentation de lumières, auxquels Dieu (swt), a rajouté deux autres noms pour assurer sa protection. Ces hijabs constituent son milieu naturel.

Nous constatons que Dieu a créé Djibril à partir de la lumière de son nom ismou zâti ou encore « Allahou ». Pourquoi a-IL-procédé ainsi ? Tout simplement parce qu’IL voulait que l’ange Djibril ait accès à ses « oulouhiyat ». IL voulait faire de lui son porte-parole, et son messager pour les missions du monde Chahâda. Allah (swt) dont la parole n’est que lumière voulait que Djibril soit capable de répondre à son appel, et aussi accomplir ses missions au cœur des lumières divines.

Djibril possède un total de 6666 ailes. Dieu (swt), lui épingla d’abord chacune des 6000 premières ailes avec le nom Bismilahi, ensuite il prit 600 ailes et, les lui posa avec Ar rahmâni et enfin, IL travailla les 66 ailes restantes avec le Ar rahim.

C’est ainsi que lors de ses déplacements, l’ange Djibril déploie ses ailes grâce à la puissance de la « basmala » qui est « Bismilahi Ar Rahmani Ar Rahimi ». A cet instant précis, toute la lumière de « Allahou » scintille en lui.

Lorsqu’il n’est pas en mission, Djibril se tient debout 24h/24 sur un tapis de lumière entièrement conçu avec le nom « Al Latif ». La porte se trouvant en face de lui et qu’il franchit lors de ses sorties est façonnée avec le nom « Al Haqqou ». L’espace dans lequel il évolue est clôturé sur la droite par le nom « Az Zahir », à sa gauche par le nom « Al Batine », derrière lui, « Al Âkhir », et au-dessus de lui le nom divin « Al Awwal ». Ce sont ces noms de Dieu qui entourent l’ange Djibril depuis sa création. Allah (swt) a fait que la réalité de chacun de ces noms divins reflète une réalité de la vie de Djibril. Tous les degrés de lumières représentés par ces noms sont comptabilisés dans la personnalité de Djibril.

Physiquement, l’ange Djibril est d’une blancheur éclatante, et il incarne dans son être la lumière divine du nom « Allahou ». Ses 6666 ailes brillent grâce à la lumière de « Bismi Lahi Ar Rahmani Ar Rahimi ».

La lumière de Allahou est l’essence même de son être et la Basmala le moteur qui le propulse lors de ses déplacements, Al latif quant à lui, lui procure l’assurance et l’aisance nécessaires à sa mission.

Djibril est le seul ange à centraliser en lui la lumière des noms d’Allah qui constituent son être, et également à représenter dans les degrés les plus élevés, la lumière des noms divins qui l’entourent et qui constituent son espace vital.

Nous tenons à signaler que le choix des noms divins par Allah concernant l’ange Djibril, n’est pas anodin. Chacun des noms incarnés par Djibril a une résonnance dans la haqîqa.

Pourquoi « Allahou » est-il le fondement de son être ?

Tout simplement parce que Dieu (swt) en tant qu’« oulouhiyat »(ou Essence Divine) suprême souhaitait que Djibril puisse entendre sa parole lorsqu’il donnerait un ordre à exécuter. Et pour se faire, il fallait absolument que l’ange Djibril ait un peu de cette forme de lumière exceptionnelle propre au Seigneur tout puissant.  Dieu (swt) l’en gratifia lorsqu’il procéda à sa création.

Malgré le fait que l’ange Djibril détenait dans son être cette lumière intense, il n’en demeure pas moins que la parole de Dieu (swt) sortie des profondeurs de l’oulouhiyat est filtrée dans sept espaces intermédiaires jusqu’à ce qu’elle soit allégée et accessible à son oreille.

La Basmala répartie dans ses ailes a pour but de faire savoir aux autres anges, que Djibril ne se déplace que sur ordre divin et que lorsqu’il déploie ses ailes c’est parce qu’il a une mission à accomplir.

Le tapis de prière, représenté par le nom Al Latif qui signifie le bienveillant, recouvre de sa lumière l’ange Djibril afin de le protéger des dommages qu’il pourrait subir en chemin.

Le nom Al Haqqou, matérialisé par la porte en face de lui, fera savoir aux habitants des espaces intermédiaires que l’ange Djibril se déplace au nom de la vérité.

A sa droite, le nom Al zahir, lui permet de prendre une apparence humaine lorsqu’il est envoyé sur terre. Quand il vient sur terre, il prend toujours la forme d’un homme âgé de 64 ans.

Lorsqu’il doit se rendre dans le monde Barzaq ou l’au-delà, il passe par la porte se trouvant sur sa gauche et qui porte le nom de « Al Batine ». Là aussi son apparence change, sa forme diminue de telle sorte qu’il puisse accomplir sa mission sans pour autant déranger ou blesser les morts qui reposent dans cet endroit. Chaque fois qu’il y va c’est pour ramener un quelconque réconfort.

Le nom « Al Awwal » qui surplombe sa tête, dont la lumière est semblable à un parasol, lui permet de répondre à l’appel de Dieu qui se manifeste par une résonnance très forte au-dessus de lui. Il ne peut entendre distinctement la parole divine que lorsqu’il fait passer sa tête à travers ce parasol de lumière.

La porte « Al Âkhir » qui se trouve derrière lui, n’a encore jamais été utilisée. Elle servira lors de sa dernière mission sur terre. Il viendra trouver le prophète Insa ibn Mariam pour les dernières recommandations, au moment de la mort de l’imam Mahdi et il ne reviendra plus sur terre.

Organisation de la vie de Djibril

Si l’on considère notre espace-temps de 24 heures, nous pouvons dire que le matin il débute son zikr 6h du matin à minuit. Il reprend aussitôt de minuit à 6h du matin. Aucun répit ne lui est accordé sauf bien sûr s’il a une mission à accomplir.

Les premières heures du zikr, c’est-à-dire de 6h à minuit, sont consacrées à la récitation de la fatihatoul kitab et, les lumières des différentes portes qui l’encerclent, tournoient autour de lui et forment une sorte de tourbillon. Il se tient debout sans bouger pour ce zikr.

A minuit, il se prosterne sur le tapis de lumière, les ailes déposées sur le sol, et commence à réciter la sourate Ikhlass sans s’arrêter jusqu’à 6h du matin.

La disposition des portes qui entourent l’emplacement de l’ange Gabriel, le zikr de la sourate Al Fatiha en position debout, le zikr de la sourate al Ikhlass en étant prosterné, le déploiement de ses ailes avec la basmala, le scintillement de son être grâce au nom Allahou font que l’ange Djibril est au cœur du discours divin. L’ange Gabriel entend tout, il entend les prophètes s’exprimer et aussi les autres anges faire leur zikr.

Ainsi s’expliquent les réalités de l’ange Djibril qui se présentent comme telles dans la Haqîqa.

Assalamou alykoum wa rahmatoulahi tala wa barakatouho.

Texte rédigé à partir des enseignements de Seydi Mouhamed El Cheikh

 

 

 

Related posts

LE PROPHETE YOUSSOUF : ENTRE LES ENSEIGNEMENTS SUR SA VIE ET LES MYSTERES QUI ENTOURENT SA REALITE

admin

SÉRIE SUR L’ANTÉCHRIST DAJJAL- EPISODE 8 : Dajjal et son bref passage au Likoud

waladounyati

Fass Ngom : Résumé de la Tournée Nationale 2018

admin

Laissez un commentaire

error: Waladounyati - Contenu protégé !