International

Le bilan de la pandémie dans le monde: plus de 863 000 morts

Plus de 26 074 140 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie, dont au moins 17 071 200 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations. Certains pays ne testent que les cas graves, d’autres utilisent les tests en priorité pour le traçage et nombre de pays pauvres ne disposent que de capacités de dépistage limitées.

Sur la journée de mercredi, 5944 nouveaux décès et 265 250 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont le Brésil avec 1184 nouveaux morts, les États-Unis (1080) et l’Inde (1043).

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 185 752 décès pour 6 115 030 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins. Au moins 2 231 757 personnes ont été déclarées guéries.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 123 780 morts pour 3 997 865 cas, l’Inde avec 67 376 morts (3 853 406 cas), le Mexique avec 65 816 morts (610 957 cas), et le Royaume-Uni avec 41 514 morts (338 676 cas).

Parmi les pays les plus durement touchés, le Pérou est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 89 décès pour 100 000 habitants, suivi par la Belgique (85), l’Espagne (62), le Royaume-Uni (61), et le Chili (59).

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao) a officiellement dénombré un total de 85 077 cas (11 nouveaux entre mercredi et jeudi), dont 4634 décès (0 nouveau), et 80 251 guérisons.

L’Amérique latine et les Caraïbes totalisaient, jeudi à 7 h, 282 980 décès pour 7 514 827 cas, l’Europe 216 845 décès (4 061 430 cas), les États-Unis et le Canada 194 923 décès (6 244 721 cas), l’Asie 100 879 décès (5 427 187 cas), le Moyen-Orient 37 014 décès (1 526 761 cas), l’Afrique 30 316 décès (1 269 758 cas), et l’Océanie 722 décès (29 460 cas).

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.

Le point sur la pandémie

Faits marquants, nouvelles mesures, nouveaux bilans : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

Plus de 863 600 morts

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 863 679 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi jeudi à 7 h par l’AFP à partir de sources officielles.

Plus de 26 millions de cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 185 752 décès. Suivent le Brésil (123 780 morts), l’Inde (67 376), le Mexique (65 816) et le Royaume-Uni (41 514).

L’Asie a franchi la barre des 100 000 morts, se classant derrière l’Amérique latine et les Caraïbes (282 979), l’Europe (216 596) et les États-Unis et le Canada (194 915).

Plan de relance en France

Face à une économie durement frappée par la crise, le gouvernement français présente jeudi un plan de relance de 100 milliards d’euros sur deux ans visant notamment à la création de 160 000 emplois en 2021 et devant permettre d’accélérer la transition écologique.

Trente milliards d’euros seront consacrés au verdissement de l’économie, tandis que 35 milliards d’euros sont dédiés à la cohésion sociale et territoriale, incluant 15 milliards pour l’emploi. Le gouvernement entend également mobiliser 35 milliards d’euros pour l’amélioration de la compétitivité des entreprises.

Vaccin : tests sur l’homme

Le laboratoire français Sanofi a lancé jeudi les essais cliniques de phases 1 et 2 sur l’homme pour le candidat vaccin contre la COVID-19 qu’il développe avec le britannique GSK, suite à des essais précliniques « prometteurs ».

Ailleurs dans le monde, d’autres candidats vaccins sont à des stades plus avancés, notamment celui du laboratoire américain Pfizer et la jeune « biotech » Moderna, dont le candidat vaccin est en « phase 3 » des essais cliniques sur humains, la dernière avant une commercialisation.

Vaccin : les États-Unis se préparent

Les États-Unis accélèrent leurs préparatifs pour une distribution à grande échelle d’un éventuel vaccin contre le coronavirus.

Les autorités sanitaires américaines ont ainsi demandé « urgemment » aux États qu’ils fassent le nécessaire pour que les centres de distribution d’un futur vaccin soient « complètement opérationnels d’ici le 1er novembre 2020 », juste avant l’élection présidentielle.

La Jordanie reprend ses vols

Après des mois de fermeture, la Jordanie rouvrira le 8 septembre le principal aéroport du pays aux vols réguliers, tout en établissant des règles pour les personnes arrivant dans le royaume, en fonction de la situation épidémiologique des pays d’où elles arrivent et avec notamment des tests à l’aéroport.

Le Pérou a lui aussi annoncé une reprise des vols internationaux avec un nombre limité de pays à partir du 1er octobre, après plus de six mois de suspension.

Amazon embauche

Le géant de la distribution en ligne Amazon prévoit d’embaucher 7000 personnes supplémentaires au Royaume-Uni d’ici la fin de l’année, pour un total de 10 000 embauches sur l’ensemble de 2020, la pandémie de COVID-19 ayant accéléré l’essor des ventes en ligne. Les effectifs dans le pays devraient dépasser 40 000 personnes.

avec Lapresse.ca

Related posts

Coronavirus: bouclage levé à Wuhan, la récession se confime en Europe

waladounyati

Trump commue la peine de prison de son ancien conseiller Roger Stone

waladounyati

COVID-19: plus de 680 000 morts dans le monde

waladounyati

Laissez un commentaire

error: Waladounyati - Contenu protégé !