Réflexions

Meeting de Paris, Investitures du PS, l’AFP, l’APR….L’appareil de BBY met le turbo sur Amadou BA! (Par Abdou FALL)

Depuis son accession à la magistrature suprême en 1960, le Sénégal va vivre le 25 février 2024 une élection présidentielle inédite .
En effet, pour une première fois dans l’histoire politique du pays, le président sortant ne se présentera aux joutes présidentielles mais son dauphin, qui plus est le Premier Ministre du Gouvernement.
Une situation similaire à celle de la sortie du Président Léopold Sedar SENGHOR en décembre 1980 qui légua les destinées du pays au Premier Ministre d’alors Abdou DIOUF par l’entremise de l’article 35.
Mais, cette situation est différente car le Président Abdou DIOUF a pu continuer le mandat du président poète jusqu’aux élections de 1983 remportées face au téméraire Abdoulaye WADE, figure de proue du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) et de l’opposition.
Ainsi, ce chapitre historique fermé, cela nous permet de magnifier le sens et la portée du discours du Président de la République Macky SALL le 03 juillet 2023 où il décidait de ne pas briguer un nouveau mandat.
Devant se prononcer sur un hypothétique troisième mandat qui risquerait de bouleverser le pays en y semant chaos et désolation, le Président a choisi la voie de la sagesse et de la raison. Tel conseiller par les dieux d’outre-mer, Macky SALL a décidé de sortir par la grande porte de l’histoire en renonçant à briguer ce troisième mandat ou deuxième quinquennat selon les différentes appellations.
Ainsi, le samedi 9 septembre 2023, le Premier Ministre Amadou BA a été officiellement désigné comme candidat de son camp à la présidentielle de 2024 par la conférence des leaders de BBY.
Une première pour la Coalition, qui a déjà investi le Président Macky SALL en 2011 et 2019. Maintenant, c’est au tour de Amadou BA qui a fini de faire l’unité au sein des principaux leaders de la coalition comme le patriarche Moustapha NIASSE qui était chargé d’entendre tous les candidats.
Sur ce, ce mois de décembre constitue la dernière ligne droite pour la Grande Coalition Benno Bokk Yaakaar de mettre sur orbite son candidat.
D’abord, c’est la Diaspora, 15 ème region du Senegal, qui a annoncé la couleur avec une mobilisation XXL lors du séjour du Premier Ministre sénégalais dans la capitale parisienne.
Après ce retour auréolé de succès, c’est le PS qui donne le ton en investissant Amadou BA comme leur candidat.
« Le PS bénit ce choix porté sur Amadou BA. Il est des moments, dans la vie des institutions politiques, où la grandeur s’affirme d’elle-même pour l’histoire et pour l’exemple. C’est la raison pour laquelle notre parti, en sa qualité de membre actif de la coalition, endosse et soutient résolument la candidature de Monsieur le Premier Ministre Amadou BA à l’élection présidentielle du 25 février 2024”, a déclaré la Secrétaire Nationale du PS Aminata Mbengue NDIAYE lors de cet événement grandiose à la Maison du Parti.
Le lendemain c’était au tour de l’AFP de Moustapha NIASSE d’entériner son choix porté sur le Chef du Gouvernement.
« L’Alliance des forces de progrès exhorte les responsables et tous les militants à élire et faire élire le candidat Amadou BA au soir du 25 février 2024 », avait rapporté le Directeur de Cabinet du Secrétaire Général de l’AFP Bouna Mouhamed SECK qui avait fait la lecture de la résolution du parti.
Dans cette lancée, sa famille politique, l’APR a aussi porté son choix sur lui à l’hôtel King Fahd Palace.
« Prenant appui sur les Motions présentées par toutes les structures et mouvements assimilés du parti, les délégués valident et confortent le choix du Président Macky SALL: proclament le camarade Amadou BA, candidat de l’Alliance pour la République à l’élection présidentielle du 25 février 2024; proposent le camarade Amadou BA comme son candidat à la candidature dans Benno et dans la Grande Coalition de la majorité présidentielle », avait annoncé Seydou GUÈYE, Porte-parole de l’Alliance pour la République lors du Conseil national transformé en Congrès extraordinaire.
Lors de sa prise de parole, Amadou BA a exprimé sa gratitude et son engagement envers le parti et le Sénégal : « Mesdames et messieurs, je tiens à exprimer ma reconnaissance au président de la République, Son Excellence Macky SALL, ainsi qu’à l’ensemble des responsables, militants, et sympathisants de l’Alliance pour la République pour la confiance placée en ma personne en me choisissant comme candidat à l’élection présidentielle de 2024. Je suis honoré de vous dire que j’accepte d’être votre candidat. Le candidat de l’Alliance pour la République, et le seul candidat de l’élection. J’accepte votre investiture volontiers, avec honneur et fierté, d’autant plus qu’elle me place sur les traces de mon mentor, mon leader, un homme d’État exceptionnel, un visionnaire, le bâtisseur du Sénégal nouveau. »
En effet, ce fut un discours aux relents d’une profession de foi qui a ébloui tout son monde.
Enfin, d’autres mouvements et partis ont aussi porté la candidature de l’homme fort des Parcelles Assainies, en l’occurrence le parti LDR/YESSAL de Modou Diagne FADA, le mouvement ALSAR de Racine SY ou le parti LD. Donc, la Grande Coalition Benno Bokk Yaakaar a mis le turbo pour porter la candidature de Amadou BA en s’inscrivant dans la continuité après 12 ans de règne sans partage sur la scène politique sénégalaise.
Par Abdou FALL, journaliste communicant

Related posts

La réorganisation du monde avant l’apparition de l’imam Al Mahdi

waladounyati

Focus sur le procureur de la République

admin

Jeudi noir, jeudi de guillotine, la réaction de Serigne Mansour Sy Djamil à la condamnation de Khalifa Sall…

admin
Chargement....
error: Waladounyati - Contenu protégé !