Economie et agriculture

La pèche au Sénégal, un secteur à problème

Pillage à grande échelle sur les côtes Sénégalaises : environs 450 000 tonnes de poisons sont pêchées illicitement chaque année aux larges des côtes Sénégalaises. Ce sont les bateaux Coréens et chinois qui pillent le plus les côtes  du Sénégal avec un coût estimé à 300 millions de Dollars.

Ce qui fait que les pêcheurs Sénégalais sont obligés d’aller en haute mer pour trouver du poisson ou aller pêcher dans les eaux d’autrui comme la Mauritanie. Cette situation entraîne des conséquences désastreuses chez ces pêcheurs.

La mort récente du jeune pêcheur de Guet Ndar Falilou Sall  tué par les gardes côtes de la Mauritanie et la capture de 107 pécheurs Sénégalais aux larges des côtes Bissau guinéennes en témoigne de la misère que vivent ses gens  qui ne compte que sur la pêche pour vivre.

Il faut que les autorités de ce pays durcissent la loi sur la pêche illicite car d’après Ali Haidar (ancien ministre de la pêche et des affaires maritime 2013-2014), quand les gardes côtes Sénégalais attrapent les bateaux pilleurs, ces derniers ne paient que 200 millions de FCFA ce qui est très peu vue les dégâts qu’ils causent au Sénégal. Rajoutez à cela, les Sénégalais éprouvent de grandes difficultés pour obtenir une licence de pêche afin de pouvoir exercer leur travail dans les eaux de nos voisins.

Le président MACKY SALL, après la visite du Président Français Emmanuel Macron au Sénégal, avait décidé d’aller en Mauritanie pour en discuter avec son homologue Mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz. Il faut dire que la France a pesé de tout son poids pour rapprocher les deux pays dont les relations sont parfois très tendue à cause des difficultés liées à la pêche.

 Les autorités Sénégalaises doivent tout faire pour régler ce problème une bonne fois pour toute. Parce que si les Sénégalais ne peuvent plus bénéficier de leurs ressources halieutiques, qu’en sera-t-il de l’économie du pays ? Quelle sera la situation des pêcheurs? Que vont –ils faire pour survivre étant donné qu’ils sont des soutiens de famille ?

ALIOUNE ASSE SECK

Related posts

L’Iran promet un «échec» du plan américain contre son pétrole

admin

Initiative “Choose Africa” : 2,5 milliards d’euros consacrés au financement des PME à l’horizon 2022

admin

Le riz va être moins nourrissant à cause du changement climatique

admin

Laissez un commentaire

error: Waladounyati - Contenu protégé !