Religions et spiritualité

« Les prophètes sont frères d’un même père, leurs mères sont différentes mais leur religion est une ».

Des tréfonds de la parole du prophète (psl) lorsqu’il nous dit:

 « Les prophètes sont frères d’un même père, leurs mères sont différentes mais leur religion est une ».

      L’idée de l’existence d’un être intelligible a traversé toutes les époques et générations des hommes. Ceux-ci ont pour la plupart cherché à découvrir et à vénérer cette existence mystérieuse et attirante. Les uns se sont, à cet effet, intéressé à la pluralité et les autres, à l’unicité. C’est dans cette dernière catégorie que l’on rencontre un groupement de prophètes défendant une omniprésence de l’Infini dans un univers fini. Ce sont de ces défendeurs de la théorie de la réalité divine que parlait le prophète (psl) lorsqu’il affirmait : « les prophètes sont frères d’un même père, leurs mères sont différentes mais leur religion est une ». Se décèle alors de cette assertion une notion de différence entre le prophète lui-même et les autres prophètes. Une notion de différence qui peut, sous un autre angle, se transformer en un dénominateur commun.

      Malgré la diversité des prophètes, il n’existe qu’une seule et même religion conformément au Coran qui enseigne que seul l’islam est la religion reconnue de Dieu. Entre les prophètes, se dresse ainsi, une même conviction religieuse nouant à la fois une identité d’objectifs et une identité de source de prophétie. Dès lors, tous les prophètes, du moins ceux qui ont eu à séjourner sur terre, ont été investis de la mission de véhiculer l’unicité de Dieu. Cet objectif de mettre à nu le caractère unique du Créateur se faisait atteindre notamment par le moyen de porter la formule « il n’y a de divinité qu’Allah » aux périmètres des circonscriptions de leurs missions.

    Au titre de l’identité de source de prophétie, force est d’admettre que le prophète de l’islam, en tant qu’il est le dirigeant des prophètes, est l’abreuvoir en lumière de ces derniers. Sa prophétie, le noubouwatoul ahzam est assimilé par Seydi Mouhamed El Cheikh, à une mer ayant coulé à flot pour donner naissance à une autre dite ahzar qui reste une propriété exclusive du souverain absolu Mawlaya Cheikhou Tidjani; laquelle prophétie a mis en forme le noubouwatoul barzakh ou la lumière originelle des lumières des Khoutboul akhtab.

     Selon l’ordre d’une autre dimension, Seydi Ahmat est également le détenteur d’une autre prophétie nommée le noubouwatoul ouzna qu’il partage avec sa famille spirituelle la plus proche en l’occurrence du pole caché Mawlaya Cheikhou Tidjani et ses quatre akhtab. Cette prophétie est, suivant cette dimension, suivie du noubouwatoul ahma qui constitue la source prophétique des 313 prophètes ayant connu une mission terrestre, exceptés ceux qui ont été assassinés par leurs peuples à savoir Yahya et Zoulkifl en plus du prophète Lout. Ces derniers partagent le noubouwatoul barzakh avec les autres 124000 prophètes méconnaissant la poursuite d’une mission terrestre. Il en découle que tous les prophètes puisent leurs prophéties de celle du prophète. Il est donc compréhensible qu’ils ont le même père c’est-à-dire la même source de prophétie et la même essence de leurs missions avec un recoupement de leurs objectifs.

     Au-delà de ces points communs, couvre une dissemblance entre les envoyés de Dieu.

      Du point de vue formel, ils ne partagent point la même base exégétique. A ce titre, on distingue la Bible du Tora et du Coran lesquels livres sacrés ont été respectivement révélés à Insa, à Moussa et à Mouhammad (psl).

Du point de vue matériel, bien qu’ils ont la même source de prophétie, ils n’ont pas la même prophétie. A ce stade, leur degré de sainteté diffère pour au moins deux raisons. D’une part, chaque prophète a été envoyé à une époque particulière, devant des circonstances spécifiques. C’est dans cette perspective que chaque contexte de déperdition renvoie à une histoire prophétique. Lout, par exemple, a vécu dans une situation d’homosexualité aigrie. Moussa et Ibrahim ont été les acteurs de révolutions spectaculaires contre un pouvoir politique autoritaire et opposé aux préceptes divins. D’autre part, le critère de connaissance révèle une hétérogénéité dans le groupement des prophètes. En matière de lumière, par exemple, plus l’âme est sainte, plus elle acquiert des connaissances. N’étant pas porteurs d’une même prophétie, les prophètes diffèrent eu égard à leur sainteté ; par conséquent, leurs connaissances ne s’équivalent point.

      En gros, la relation entre les prophètes apparait comme une médaille à double revers faisant état tantôt des ressemblances tantôt des dissemblances. Leur réalité est donc purement complexe ; une simple réflexion ne saurait cerner leurs rapports.

CHEIKH MOUSSA FALL

Related posts

Les événements invisibles de la bataille de Badr non relaté par les manuscrits

admin

EDUCATION RELIGIEUSE ET EDUCATION SPIRITUELLE : TARBIYATOUR ROUH/ TARBIYATOUN NAFS

admin

Tout ce qu’il faut savoir sur l’enfer afin d’éviter ses châtiments

admin

Laissez un commentaire

error: Waladounyati - Contenu protégé !