Education et formations

Reprise des cours le 25 juin: Dame Mbodj révèle comment Macky et son gouvernement ont cédé à la pression de “l’oligarchie du privé”

La décision du gouvernement de réouvrir partiellement les écoles ce 25 juin n’est qu’une capitulation devant la pression de « l’oligarchie du privé ». C’est du moins l’avis de Dame Mbodji, l’un des responsables du G20, cadre regroupant une vingtaine de syndicats d’enseignants de l’élémentaire et du moyen secondaire au Sénégal qui révèle que l’Etat veut organiser coûte-que coûte un Bac au mois d’août.

S’il y a un groupe syndical d’enseignants qui n’est pas d’accord avec la reprise des cours dans les classes d’examens le 25 juin prochain, c’est bien le G20. Et, Dame Mbodji, un de ses responsables le dit clairement : « Le G20 n’est pas d’accord », a-t-il clamé, d’emblée. 

Avant d’expliquer dans les colonnes du journal “Les Echos” que : «Le président de la République et le gouvernement ont cédé à la pression de l’oligarchie du privé. Parce que c’est le privé, notamment les grandes écoles privées catholiques et laïques, qui est prêt et pas le public». Il informe que ces grandes écoles tiennent coûte que coûte à un «Bac au mois d’août pour sauver les enfants de riches qui ont des prescriptions à l’étranger au détriment des enfants des pauvres». 

Le syndicaliste de rappeler qu’avec la grève du G20 de deux mois, la trêve du coronavirus, l’enseignement public «a perdu au minimum 5 mois sur une année scolaire qui fait 9 mois». Ainsi, il est d’avis que si le gouvernement veut organiser un examen, au mois d’août, «c’est parce qu’ils ont décidé de faire sauter de classe les élèves et d’organiser un Bac au rabais».

Pour M. Mbodji, cela est « catastrophique pour cette génération d’élèves et pour le pays», a-t-il pesté. Avant d’attirer l’attention des parents d’élèves sur l’impact qu’une telle décision pourra avoir sur l’avenir de leurs enfants : « Il est important que les parents et les acteurs de l’école soient conscients que si on les laisse passer les classes sans assimiler le contenu, on va sacrifier ces élèves». 

« Le G20 voudrait une reprise en septembre et des examens en décembre »

Pour Dame Mbodji et ses camarades du G20, une reprise des cours est certes possible, mais pas durant ce mois de juin. Se basant sur les propos même du chef de l’Etat qui avait dit que les prévisions des spécialistes disaient qu’on ne pouvait pas maîtriser la pandémie avant août, le G20 voudrait une reprise en septembre, coïncidant probablement à un fléchissement de la pandémie et une fin d’année en décembre, avec l’organisation des examens.

AVEC PRESSAFRIK

Related posts

Levée mot d’ordre de grève: Les syndicats d’enseignants démentent et accusent Serigne Mbaye Thiam de vouloir les diviser…

admin

LES ÉLÈVES EN CLASSE D’EXAMEN REPRENNENT LES COURS LE 2 JUIN 2020 (OFFICIEL)

waladounyati

UNIVERSITÉS : PAIEMENT DES BOURSES DU MOIS DE MARS ET SUBVENTIONS, VENDREDI

waladounyati

Laissez un commentaire

error: Waladounyati - Contenu protégé !