International

Afghanistan: Washington met en garde les talibans, Pékin les reçoit

L’Afghanistan risque de devenir un « État paria » si les talibans reprennent le pouvoir par la force, a mis en garde mercredi le secrétaire d’État américain Antony Blinken en visite à New Delhi. Au même moment, son homologue chinois Wang Yi accueillait à Pékin les rebelles afghans contre une promesse de ne pas servir de base arrière pour des attentats.

Depuis le début du retrait des troupes américaines d’Afghanistan, et surtout les victoires des insurgés afghans, l’Inde est vulnérable. Les militants pakistanais qui combattent avec les talibans pourraient viser ses intérêts, comme lors de l’attaque de son ambassade à Kaboul en 2008. Son ministre des Affaires étrangères Subrahmanyam Jaishankar a donc exhorté les talibans à cesser cette alliance avec le Pakistan et à reprendre les négociations.

« L’indépendance et la souveraineté ne peuvent être obtenues qu’en dehors de toute influence maligne, a insisté le chef de la diplomatie indienne. Et l’imposition de la volonté d’une partie n’est pas démocratique et ne peut pas permettre la stabilité. »

Subrahmanyam Jaishankar recevait Antony Blinken, en visite à New Delhi ce mercredi 28 juillet. Le secrétaire d’État américain a rencontré également le Premier ministre Narendra Modi. Il s’est dit lui aussi très inquiet des atrocités commises par les talibans ces derniers jours : « Les talibans disent vouloir une reconnaissance internationale, la fin des sanctions et la possibilité pour leurs dirigeants de voyager librement à l’étranger. Mais ce n’est pas en prenant le pays par la force et en violant les droits de sa population qu’ils y arriveront. En faisant cela, l’Afghanistan risque de devenir un État paria. »

Les talibans affirment ne pas vouloir prendre le contrôle du pays par la force. Mais ils ne semblent pas non plus très intéressés par les négociations en cours au Qatar.

RFI

Related posts

Manifestations pro-Navalny: le Kremlin accuse Washington «d’ingérence»

waladounyati

Corée du Nord: Kim Jong Un réapparaît en public après trois semaines d’absence

waladounyati

Crash d’un avion ukrainien avec 170 passagers à bord, aucun survivant

waladounyati

Laissez un commentaire

error: Waladounyati - Contenu protégé !