Religions et spiritualité

ANNIVERSAIRE 2023 DE SEYDI MOUHAMED EL CHEIKH

La célébration de l’anniversaire reste l’un des grands événements de Médina Cheikh, après le Maouloud. Cette cérémonie marque non seulement la venue au monde de Seydi Mouhamed EL Cheikh le 10 Avril 1983, mais aussi commémore la date exacte quand 14 ans plus tard,  son père spirituel Mawlaya Cheikh Ahmad Tidjani l’a rencontré sur Terre pour lui octroyer le wird.

Le programme s’est déroulé en deux jours, avec une première journée marquée par un grand symposium animé par des prestations de chanteurs, sur le thème : « Le rôle de la femme dans la mission universelle de la fin des temps ». Le deuxième jour correspondant à l’anniversaire a été clôturé par la conférence de l’Imam al Mahdi (a.s) sur le thème : « L’unicité d’Allah dans le Coran ».

L’unicité d’Allah peut être interprétée sous différentes facettes selon Mawlaya Seydi Mouhamed EL Cheikh car à chacun sa dimension.  Chez ceux qui se réclament sunnites, ils jugent que prononcer Lâ ilâha illal lah « Il n’y a de Dieu qu’Allah », de manière sincère, suffit à éradiquer toute forme d’association.

Néanmoins, cette unicité revêt d’autres dimensions, car Allah (s.w.t) dispose de plusieurs étapes d’existence. Par exemple dans sa Réalité Haqîqatu Nasroul Bast (Réalité du Néant), personne ne peut le définir car durant ce stade, aucune créature ou être n’a encore été créée pour qu’il puisse appréhender Sa Réalité ».

Une réalité importante également que doivent savoir ceux qui disent connaître Dieu, c’est que : « ce n’est pas à la personne de connaître Dieu, selon sa propre démarche mais c’est plutôt Dieu qui définit la façon dont Il voudrait que la personne puisse le connaître ; c’est Dieu qui oriente donc l’individu pour qu’il tende vers Son milieu et non le contraire ». Une autre réalité concerne la distinction entre le Milieu divin et la Réalité divine dans sa Divinité Absolue (Oulouhiyatu zâti).

Dans cette dernière en question, personne ne peut Le définir car « La Réalité divine est inaccessible », contrairement au Milieu divin qui est accessible aux âmes agréées. D’où l’appellation officielle du nom « Allah » au Lâhoût, incluant l’univers angélique. Cependant, dans sa Divinité Absolue, les Aqtâb considèrent avec retenue que c’est le Ismu Lâhi-l Kabîr qui constituait Son Nom, que Dieu le leur octroya et c’est à travers lequel ils gardent leurs armes mystiques.

À travers le décryptage de la sourate Al Ikhlâss, Mawlâya Seydi Mouhamed EL Cheikh nous informe que : « c’est à travers la pratique qu’Allah juge le tawhîd de la personne, autrement dit, c’est à travers les actes qu’Allah (s.w.t) sait que tel serviteur reconnaît ou non Son Unicité : Dis qu’Il est Allah l’Unique (S.112 V.1) ».

Lorsque les compagnons du Prophète sont venus lui demander comment une personne peut oser associer Allah à quelqu’un d’autre vu Sa grandeur ? Le Prophète leur répond : « En réalité, si Dieu dit qu’il ne pardonne pas l’association, c’est parce qu’Il ne veut pas que la personne érige une autre chose en priorité dans sa vie jusqu’à oublier Sa Divinité Absolue ».  C’est cela qui constitue le péché d’association ; on peut remarquer donc que beaucoup le commettent sans s’en rendre compte. Quiconque suit un guide jusqu’à délaisser les fondements de l’Islam comme la prière, le jeûne, la zakât, etc. vit dans l’association.

Revenant sur le verset « Allahou Samad (Allah est Celui dont on implore le secours dans tout) S.112 V.2 » ou comment Dieu s’est suffi à Lui-même dans son unicité, il a rappelé que Dieu n’a aucunement besoin de ses créatures.

Il cita en exemple les athées qui ont renié l’existence de Dieu et selon eux, parce qu’ils ne peuvent connaître ni son début, ni sa fin etc. « Une personne qui analyse ainsi à un esprit très limité car c’est Dieu qui a créé l’esprit de l’Homme ; donc l’intelligence humaine ne peut Le régir. Et le Seigneur ne s’est pas dénié à ce que les hommes puissent le voir et le reconnaître, mais c’est parce qu’il sait que le terrien n’a pas la capacité de Le supporter. C’est ce qui justifie la raison de sa future sortie au paradis, pour montrer aux gens qui Il était réellement depuis des milliards et des milliards d’années et qui suscitait tant d’interrogations. Et contempler Dieu dans cette apparence est plus agréable qu’entrer au paradis. Cependant, ce qui permet à la personne de pouvoir Le voir est un renforcement spirituel qu’Allah opère sur lui dans l’au-delà : une lumière qu’il n’avait pas durant sa vie. C’est pourquoi l’utilisation de leur pensée les a égarés car si Dieu leur disait qui Il est vraiment, leurs oreilles se réduiraient en poussière ».

Malgré le fait que la pratique permette l’appréciation de Dieu sur Son Unicité, le Prophète (p.s.l) a fait savoir que : « l’être humain ne doit jamais surestimer ses actes d’adoration car ils ne servent qu’à lui seul. Allah a créé des milliards et des milliards d’anges qui n’ont pas le temps de se reposer, ils adorent Allah continuellement, malgré tout, cela n’a aucune utilité envers Allah, leur Créateur ». C’est pourquoi l’homme ne doit pas surestimer ses œuvres malgré leur étendue, il se perdrait. C’est la raison pour laquelle les élus d’Allah imploraient toujours Dieu de ne pas observer leur acte, mais seulement de les juger à travers Sa Miséricorde.

Revenant sur « Lam yalid wa lam yoûlad (Il n’a jamais engendré et n’a pas été engendré) S.112 V.3 » il a traité la réalité singulière de Dieu en tant que Lumière d’Ouloûhiya, loin de toute forme d’organisation des créatures car Il a créé des anges qui, dans le domaine lumineux, n’engendrent même pas ; ils font le zikr du nom divin octroyé au prophète ‘Îsa Ibn Mariam « Ya Faradou » signifiant « Le Singulier » et à travers lequel il ressuscitait les morts.

Et enfin « Wa lam yakoun lehoû koufou’an ahad (Et nul n’est égal à Lui) » S.112 V.4 est juste un rappel car tout le monde sait avec certitude que personne n’est égal à Lui.

Ainsi, contrairement à sa Singularité, Dieu a diversifié les créatures entre homme et femme réunis sous le lien sacré du mariage, de même que la diversité organisationnelle de ses autres créatures.

De part et d’autre de son développement, Mawlâya Seydi Mouhamed EL Cheikh a encore souligné aux disciples  l’importance de l’éducation et de  l’encadrement des enfants. Entre anecdotes et révélations, l’Imam al Mahdi (a.s) a rappelé certains points de la mission universelle,  notamment la ligne de conduite de ses adhérents, de même que la réalité des maux qui gangrène ce pays.

Clôturant son discours, Mawlâya Seydi Mouhamed EL Cheikh a prié pour les disciples et pour les musulmans du monde avec un rappel fort à nos frères palestiniens qui subissent encore aujourd’hui l’injustice d’Israël.

Concernant sa tournée Nationale, le rendez-vous est fixé à Dakar (Liberté 6) le Samedi 20 mai prochain, suivi d’une Wazifa à Cambérène le jour suivant.

Lien intégrale de la conférence : https://www.youtube.com/watch?v=DM-pfW4j0MQ

 Cheikh Tidiane Sémbène/ Desk Religion et Spiritualité

Related posts

SÉRIE SUR L’ANTÉCHRIST DAJJAL -ÉPISODE 5 : LES ÉVÉNEMENTS ÉTRANGES D’UN DÉJEUNER

waladounyati

L’homme et l’humanité

admin

COMMUNIQUE DE PRESSE : La Tournée Nationale 2022 de Seydi Mouhamed El Cheik à NGUI-NGUIh

waladounyati
Chargement....
error: Waladounyati - Contenu protégé !