Religions et spiritualité

RAISONS MYSTIQUES DE L’HÉGIRE EN RAPPORT À LA TERRE SAINTE DE MÉDINE

L’imam al Mahdi Seydi Mouhamed EL Cheikh nous raconte que Mawlaya Cheikh Ahmad tijani Cherif lui a expliqué que « l’Hégire fut une nécessité parce que c’est le transfert de la lumière mouhammadienne en terre ahmadienne. Il ajouta que bon nombre de gens de l’islam se sont plaints de l’exil du prophète Seydi Ahmad (s.a.w.s) de la Mecque vers Médine, car étant né dans une contrée et ayant été obligé de la quitter ; seulement, cet exil était inévitable ».

« Je lui ai alors demandé pourquoi ? »  Il m’a répondu que « c’est la terre de Médine qui l’a demandé car la relation entre le messager Seydi Ahmad (s.a.w.s) et les espaces intermédiaires avait atteint un niveau tel que tous le convoitaient ». C’est la raison pour laquelle quand il est venu sur terre, c’est cette dernière qui fut la première à manifester sa reconnaissance auprès d’Allah grâce à cette naissance du prophète Seydi Ahmad (s.a.w.s). Nous, Hommes, avons tendance à minimiser la terre alors que dans le monde Ghayb, rien n’est minimisé ; tout entre en connexion avec Allah le Créateur car c’est Lui qui l’a façonné.

Cependant, celui qui fut le premier à manifester sa tristesse, était le ciel. Il le manifesta en ces mots : « je n’abritais qu’un seul et unique être ; aujourd’hui, il a été descendu sur terre et jamais je ne pourrais abriter quelqu’un comme lui ». C’est ainsi que les anges allèrent soumettre sa doléance auprès d’Allah. Ils LUI dirent que « la terre est contente et Vous remercie de l’être que vous avez fait descendre sur elle mais le ciel lui est triste, bien vrai qu’il Vous rend grâce, car l’être qu’il considérait meilleur à toute créature et qu’il avait comme cadeau, est maintenant sur terre ». Allah répond aux anges : « dites au ciel de garder sa patience, certes Seydi Ahmad est descendu sur terre mais il va lui revenir ».

C’est pourquoi au laylatoul mihraj (Nuit de l’ascension), quand le prophète Seydi Ahmad (s.a.w.s) a quitté Masjidil Haram en passant par Baytil Mouqadass jusqu’à ce qu’il accède aux cieux, ces derniers ont éprouvé un bonheur qu’ils n’avaient ressenti que quand seydi Ahmad était dans leurs espaces intermédiaires célestes. Et pourtant aucun de ces êtres ne fait partie de l’espèce humaine, mais ils sont au courant de la force, du pouvoir et de la sagesse de Seydi Ahmad à telle enseigne que ce dernier compte beaucoup pour eux.

En résumé, c’est ainsi que Seydi Ahmad (s.a.w.s) a posé les pieds sur terre au grand bonheur de ce dernier mais le ciel lui, s’en est plaint au point que les anges allèrent voir le Créateur pour s’en entretenir avec Lui, et Allah a assuré au ciel que Seydi Ahmad (s.a.w.s) reviendra lui rendre visite.

Mawlaya Cheikh Ahmad tijani nous apprend à ce sujet que l’exode du prophète Seydi Ahmad (s.a.w.s) de la Mecque vers Médine eut lieu car c’est la terre de Médine qui demanda de le recevoir. Allah lui accorda ce privilège, accompagné de prétexte car Allah n’accorde rien sans prétexte.

Par ailleurs, lorsque le Prophète (s.a.w.s) est arrivé à Médine, tout le monde voulait l’accueillir. Avant même sa venue, les riches soutenaient que lorsqu’il viendra, le Prophète logera chez eux car c’est un prophète, et c’était eux qui possédaient les moyens de pouvoir l’entretenir. D’autres disaient que non ! il vivra chez les pauvres pour les aider, et d’autres affirmaient qu’il vivra chez les groupes déconsidérés pour les protéger. Donc chacun spéculait sur le logement du Prophète (s.a.w.s) avec un prétexte qui justifierait son droit de logement chez eux. Mais le Prophète (s.a.w.s) leur enseigna le fait qu’on ne dicte pas des directives et orientations à un prophète, car il marche selon l’ordre divin. Donc Celui qui l’a envoyé lui montrera la démarche à adopter. C’est ainsi qu’Allah (s.w.t) a pris des rayons de lumières depuis Ghayb et les a branchés sur le chameau ; et les Nawâmîss commencèrent à commander le chameau.

Visiblement, c’était un animal qui marchait, mais en réalité, ce sont les Nawâmîss qui le contrôlaient. Ils le dirigeaient ainsi jusqu’à ce qu’il arrive sur l’endroit où la terre de Médine avait émis pour la première fois une voix, demandant à Dieu de pouvoir accueillir le Prophète. Le chameau s’allongea donc sur cet espace et fit tendre son cou. Si cette terre avait une âme, nous dirions que c’est l’endroit même qui constituait son âme. Le Prophète dit alors que ce n’est pas une maison, mais une mosquée ! C’est à ce moment que le sentier a commencé et les gens allèrent apporter les feuilles de palmiers, l’argile et les briques. C’était la première architecture de la mosquée du Prophète (s.a.w.s).

On comprend alors qu’Allah (s.w.t) organise de plusieurs manières et que le Prophète Seydi Ahmad (s.a.w.s) ne pouvait tout simplement user de ses propres pensées. C’est ainsi que tous ses compagnons l’ont suivi à Médine qui a fini par être leur base.

Extrait tiré du Maouloud 2022 de Seydi Mouhamed EL Cheikh

Cheikh Mouhamed Diack

Desk Religion et Spiritualité

Related posts

Parcours mystique et spirituel de Cheikh El Hadji Oumar Foutiyou Tall (rta)

admin

Le Gamou à Médina Cheikh, un Maouloud d’exception

waladounyati

SÉRIE SUR DAJJAL Épisode 22 : La descente de ‘Îsa ibn Mariam (Suite)

waladounyati
Chargement....
error: Waladounyati - Contenu protégé !