Réflexions

” LES CENSEURS DE LA MORALE RELIGIEUSE “

Ils font le tour des télés et des radios, ils sont sur les réseaux sociaux pour se muer en défenseur de la religion musulmane et de ses valeurs, croyant détenir le monopole de la croyance et de la vérité (l’on se demande même qui les a mandaté ?). Ils veulent avoir raison sur tout le monde à tout point de vue.
Ils se basent sur leurs connaissances livresques pour juger les hommes de Dieu. Ce qui est du reste une erreur monumentale. Ils se fondent sur des rumeurs ou des informations qui ne sont ni actées ni sourcées pour tirer à boulets rouges sur des gens dont-ils ne connaissent en réalité rien du tout.
Alors que même dans le milieu du journalisme avant la diffusion d’une quelconque information, il faut procéder à son recoupement, allé à la source afin de vérifier sa véracité, interroger les deux parties pour respecter l’équilibre de l’information et laisser l’opinion publique juger. C’est ce qu’on appelle l’éthique et la déontologie chez les journalistes.
Par ailleurs ceci doit être valable pour tout le monde surtout quand on se réclame Imam, ou sermonnaire parce que ce sont des « fonctions » sensibles où la moindre erreur peut faire sombrer beaucoup de gens dans l’ignorance la plus totale. Parce qu’il faut se garder de juger lorsqu’il vous manque quelques éléments d’appréciation. Et si on ignore tout il faut s’adresser aux gens de la connaissance Car le rôle de l’imam ou du sermonnaire ne se limite pas à diriger la prière collective. L’imam dirige aussi, au plein sens du mot, une communauté de croyants dans la société. Il est une autorité, un conseiller de référence pour toutes leurs affaires, aussi bien religieuses que séculières.
Malheureusement dans ce pays la mauvaise foi étant la chose la mieux partagée, pour avoir de la notoriété ou du buzz certains sont prêts à tout, quitte à enfreindre les lois Divines même si on est Oustaz ou Imam…
 
“«Ma Umma connaîtra une époque où il ne restera du Coran que son dessin, et de l’Islam que son nom. Les gens s’en réclameront tout en en étant les plus éloignés. Leurs mosquées seront très fréquentées, mais la piété y sera absente. Les Faqîh (ulémas, jurisconsultes) de cette époque seront les pires des faqîh sous le ciel. C’est d’eux que les troubles sortiront et c’est vers eux qu’ils retourneront» Hadith du Prophéte (PSL) rapporté par al-Çadûq dans son “Man Lâ Yah-dhurhu-l-Faqîh”, citant al-Açbagh Ibn Nabâtah, l’Imam ‘Alî Ibn Abî Tâleb
Alioune Assé Seck

Related posts

La Mauvaise Gouvernance un frein au Développement de l’Afrique

waladounyati

LA VERITE SUR LES MEDIAS OCCIDENTAUX

admin

Ousmane Sonko : les grands bandits finissent toujours par se canarder entre eux

admin

Laissez un commentaire

error: Waladounyati - Contenu protégé !