La Tarikha Tidiane Religions et spiritualité

La réalité Divine à travers ses représentations

OULOUHIYATOUL JALAL, OULOUHIYATOUL JAMAL 

Cerner la réalité divine dans son acception la plus exacte s’avère être une entreprise périlleuse, voire risquée, tant l’homme, de par sa nature finie et limitée ne peut et ne saura définir Dieu dont le caractère infini et atemporel ne sont plus à démontrer. Ainsi, de toutes les religions révélées, l’Islam a été le plus à même d’expliquer les principes qui ont traits à l’existence du Créateur. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle dans le Saint Coran, les Noms divins fournissent une explication sur la réalité divine. Ces attributs qui correspondent chacun à une facette de la divinité viennent montrer l’Omniprésence, l’Omnipotence et l’Omniscience du Tout Puissant qui se révèle à ses créatures selon qu’ils soient versés dans la Charia ou ancrés dans la haqiqa. Ainsi, lorsque l’on revisite les profondeurs de la Haqiqatou Ahmadiya, on se rend compte que le concept d’Oulouhiya y occupe une place prépondérante. Dans notre analyse, il sera d’abord question d’apporter une définition à cette notion jusque-là connue que par les saints gnostiques les plus gradés dans la hiérarchie des Elus de Dieu. Ensuite, il s’agira de parler de l’Oulouhiyatoul Jalâl avant d’en faire de même pour ce qui est de l’Oulouhitoul Jamâl.

  1. Définition de la notion d’Oulouhiya

Dans le Saint Coran, lorsque le Tout-Puissant a voulu lever un des multiples voiles qui font que sa Réalité soit insaisissable par la raison humaine, Il s’est défini en tant que Lumière : « Allah est la lumière des cieux et de la terre. Sa lumière est semblable à une niche où se trouve une lampe… » Surat 25, Verset 35. De ce Verset, il ressort que Dieu est d’abord et avant tout Lumière. Ainsi, on appelle Oulouhiya, toute Entité lumineuse dérivant de la Lumière Première ou Originelle appelée Oulouhiyatoul Bast, c’est-à-dire Le Tout-Puissant (swt) dans sa vrai réalité. D’aucuns se demanderont comment il est possible qu’une lumière, aussi minime soit-elle, se détache de Dieu sans remettre en cause le principe de son unicité ou sans que l’on ne se dise que quelque chose Lui manque et qu’Il n’est plus aussi Complet qu’il ne l’était avant ce détachement. A ceux-là, on dira que la réalité divine n’est en aucun cas comparable aux réalités humaines.

Ainsi, au contraire de ses créatures, Dieu a la capacité d’extraire de Sa propre Lumière, des lumières dérivées sans qu’Il ne soit sujet à un manque. Pour être plus explicite, il est possible de faire référence à la technologie moderne, notamment aux téléphones, avec les partages de fichiers via bluetooth. Il est possible d’envoyer un fichier à plusieurs personnes tout en l’ayant avec soi sans altération de sa qualité ni diminution de sa valeur. Donc, si Dieu a doté l’être humain de telles sciences, quid de Lui qui a le Pouvoir de tout réaliser ; « A Allah appartient le royaume des cieux et de la terre. Et Allah est Omnipotent. » Surat 3, Verset 189.

Aussi, il est important de rappeler que le Prophète Seydi Ahmad (saw) a été créé à partir de la Lumière Divine, comme il l’a d’ailleurs si bien dit « Anâ minal-lâh wal mouminouna minnî » ; « je viens de Dieu et les croyants de moi ». C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le Pôle Secoureur Seydil Hadji Malick Sy dira : «    « Fa Innahou iz arâdal- Lâhou Nach atanâ Abâna mine nourihî nouran-nabil ‘alami » « C’est lorsque Dieu voulu procéder à la création qu’il a extrait de sa Lumière la lumière du Prophète ». Ceci témoigne de la relation intime qui existe entre Allah (swt) et son Prophète (saw) et ce, avant qu’aucune autre créature ne soit. Ainsi, même s’il est admis que le Prophète a été créé à partir de la Lumière d’Allah (swt), sa qualité de Messager parmi les hommes fait qu’il soit venu à eux en humain. Mais, si après son extraction de la Lumière Originelle, il était resté lumière, alors il serait exclusivement Oulouhiya. En clair, un Oulouhiya est donc un scintillement de la Lumière Divine. Il existe 201 Oulouhiyât (pluriel du mot Oulouhiya) parmi lesquels on peut citer : Oulouhiyatoul Bast, Oulouhiyatoul Nawsal, Oulouhiyatoul Nahlâ, Oulouhiyatoul Zal Bast, Oulouhiyatoul Miqdâr, Oulouhiyatoul Noubouwwa, Oulouhiyatoul Jamâl, Oulouhiyatoul Jalâl, Oulouhiyatoul Kamâl, etc.

  1. Oulouhiyatoul Jalâl 

C’est un détachement de Lumière provenant de l’Oulouhiya Originel, c’est-à-dire l’Oulouhiyatoul Bast, Lui-même siégeant dans l’Univers d’Al Bast. De par sa proximité avec la Lumière Originelle, l’Oulouhiyatoul Jalâl est considéré de manière allégorique comme la Main Droite de Dieu car il a été la deuxième émanation à émerger de la Lumière divine. En fait, il est important de rappeler que dans le milieu divin, chaque Oulouhiya a une mission particulière qui lui est assignée. Pour ce qui est du scintillement de Lumière de l’Oulouhiyatoul Jalâl appelé aussi Oulouhiyatou Zâti, sa mission consiste à représenter le Tout-Puissant au niveau de Bassâtoul Jalâl. Ainsi, c’est à cette Lumière qu’Allah (swt) fait référence lorsqu’il dit « Ar-rahmânou ‘alal ‘archi istawâ ». « Le Tout Miséricordieux qui, sur le Trône, s’est établi », Surat 20, verset 5. C’est la raison pour laquelle c’est l’Oulouhiyatoul Jalâl qui symbolise la Grandeur et la Royauté du Tout-Puissant (swt). Il est aussi de son ressort de choisir ceux qui auront le privilège d’être compté parmi les rapprochés du Très-Haut, en l’occurrence les Awliyâ ou Elus de Dieu.

La caractéristique principale de cet Océan de lumière est qu’il tourne sur lui-même et change de couleur cinquante mille fois par seconde. A l’échelle humaine, cela peut paraître impossible sauf que dans le milieu divin, il n’y a que la Volonté d’Allah (swt) qui prévaut. En somme, l’Oulouhiyatoul Jalâl est un scintillement de la Lumière Divine ou une projection de Celle-ci, depuis l’Univers d’Al Bast. Il est aussi important de rappeler que chacun des trois principaux Oulouhiya (Jalâl, Jamâl et Kamâl) est représenté par un missionnaire universel dont la lumière en provient et qui devient de facto le dépositaire de la lumière qui en découle. C’est ainsi que Mawlâna Cheikh Ahmada Tidjâni (rta) a été choisi pour être le dépositaire de la Lumière qui émane de cet Oulouhiya et d’en être le représentant absolu. Aussi, il faut savoir que dans chaque Oulouhiya, il y a un attribut divin qui prédomine. Au niveau de l’Oulouhiyatoul Jalâl, le Nom de Dieu qui prédomine est « Allâhou », aussi appelé Ismou Zâti. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle Mawlâna Cheikh Ahmada Tidjâni a sa lumière correspondant au Nom « Allâhou ». C’est pourquoi dans le monde inconnu ou GHaïb, à chaque fois que le fondateur de la Tidjâniya fait son apparition, le reflet de sa lumière correspond au Nom Divin « Allâhou ». Aussi, en tant qu’émanation de l’Oulouhiyatoul Jalâl, le Sceau des Saints a été gratifié par son Seigneur d’un royaume plus grand que les cieux et la terre réunis ; il s’agit de Barzakhoul Maktoumoul Haib. C’est d’ailleurs là où vont tous les disciples tidjanes ayant reçu son agrément une fois qu’ils quittent ce bas-monde. Parallèlement, il a aussi en sa possession à Jannatoul Ilîyîne, un paradis des plus luxueux (Barzakhoul Maktoumoul Anwâr). Il faut rappeler que Barzakhoul Maktoumoul Haib et Barzakhoul Maktoumoul Anwâr sont d’abord et avant tout, des grades de Mawlâya Cheikh Ahmada Tidjâni (rta).

  • Oulouhiyatoul Jamâl                     

Dans la hiérarchie des Lumières Oulouhiyatiques, c’est la première à émerger de l’Oulouhiya Originel, c’est-à-dire de l’Oulouhiyatoul Bast. Etant donné que Celui-ci s’est établi dans l’Univers d’Al-Bast, tout ce qui existe dans ce milieu n’est que scintillement de sa Propre Lumière. En effet, Allah (swt) ne peut être contenu par rien ni personne, de ce fait, dans son milieu, seuls subsistent les émanations de Ses Effluents de lumière (Fuyûdâtes). C’est la raison pour laquelle, sachant que rien ne peut contenir Sa Lumière en dehors de Lui-même, lorsqu’Il a voulu s’installer sur Son Trône dans l’univers d’Al-Bast, Il a pris de sa Lumière pour en concevoir un. Ce Trône conçu et émanant de Lui est appelé Oulouhiyatoul Jamâl dont la mission se situe à plusieurs niveaux.  L’Oulouhiyatoul Jamâl a la responsabilité de représenter Allah (swt) dans l’univers, dans les Océans mais aussi et surtout dans les lieux d’adoration tels que les mosquées. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle Dieu dit dans le Coran : « Les mosquées sont consacrées à Dieu ; n’invoquez donc personne avec Dieu. » Surat 72, Verset 18.  En effet, lorsque l’on dit que telle place est un lieu d’adoration reconnu par le Très-Haut, c’est parce qu’il y a la présence d’un rayon de Lumière provenant de l’Oulouhiyatoul Jamâl.

Maintenant, venons-en à la relation qui existe entre Seydi Ahmad (saw) et l’Oulouhiyatoul Jamâl. En effet, c’est de cette Lumière même que le Prophète a été créé. Etant donné que l’Oulouhiyatoul Jamâl fut le premier à provenir de L’Oulouhiyatoul Bast, le Messager d’Allah qui est le seul être dont la lumière y est issue devient, de facto, la meilleure des créatures divines. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle dans la philosophie spirituelle il est dit que : « Le Prophète a été le meilleur des êtres créés avant même d’être créé ». En plus de cela, il faut aussi souligner qu’au sein de l’Oulouhiyatoul Jamâl, l’Attribut Divin qui prédomine et qui transparait lorsque la Lumière est projetée est le 100ème  plus connu sous l’appellation Ismoul lâhil ‘Ahzam.  Ainsi, dans le monde inconnu ou Ghaïb, à chaque fois que Seydi Ahmad (saw) fait son apparition, le reflet de sa lumière correspond au 100ème Nom d’Allah, Celui-là même connu que des Elus de Dieu et qui leur permet d’opérer des miracles lorsqu’ils parviennent en à avoir la maîtrise spirituelle.

Copyright waladounyati 2019

 

Related posts

ANNIVERSAIRE 2023 DE SEYDI MOUHAMED EL CHEIKH

waladounyati

Série sur l’antéchrist Dajjal – Episode 2 : De la grossesse à sa naissance

waladounyati

De Salomon a la franmaçonnerie

admin
Chargement....
error: Waladounyati - Contenu protégé !