Réflexions

Le Covid 19, une mystérieuse pandémie

Comme annoncé dans le Coran, Allah (swt) a créé les hommes et les Djinns pour que ceux-ci l’adorent pendant leur séjour dans le monde ici-bas.

Aussi, lorsque Allah a désigné l’Islam comme l’unique religion reconnue, Il nous a envoyé le prophète Mouhamed psl à qui il a donné la sagesse et un savoir qui, par ailleurs, fonctionnera jusqu’à la fin des temps. C’est pourquoi à chaque époque, les nouvelles générations qui se succèdent pourront se servir de ce savoir à toutes les occasions et en toute circonstance. Ainsi, les messages que le prophète a enseignés à la Mecque et à Médine, serviront à toute personne qui l’aura utilisé. Si on prend l’exemple de la crise sanitaire du covid19 et l’état d’urgence en cours, on se rend bien compte que ce qui est conseillé par les professionnels de santé et par les autorités, a été enseigné par le Prophète Mouhamed psl, quatorze siècles avant la crise d’aujourd’hui. En clair, le prophète Mouhamed psl, avait enseigné à ses contemporains, de rester là où chacun se trouvait et de ne pas sortir du pays, de la région, de la ville ou du village, dès qu’une pandémie éclatait. Aujourd’hui, nous constatons que les mesures prises à travers le monde pour lutter contre la pandémie, qui par ailleurs ont conduit à la fermeture des frontières, aux mesures de confinement, d’état d’urgence et de couvre-feu, etc., rejoignent et confirment les enseignements du Prophète Mouhamed psl, prodigués il y a plus de 1400 ans.

En effet, l’humanité toute entière retient son souffle et exprime son total désarroi et incompréhension devant un virus qui est entrain de redéfinir les cartes économiques du monde. Nous allons nous intéresser dans un premier temps à un aspect plus profane du virus pour ensuite au final, élucider ce côté mystique du covid 19 qui est à la base de toute son incompréhension dans le monde médical.

En analysant la pandémie, on se rend bien compte que le virus nécessite deux approches. La première se rapporte à la solution médicale telle que la recherche d’un vaccin et la seconde renvoie à une problématique mystique.

En Novembre 2019, dans la province de Hubei à Wuhan, débute une épidémie causée par le virus SARS – COV – 2 qui provoque alors une maladie appelée « coronavirus 2019 » et qui prendra par la suite cette appellation de Covid 19. Dès le mois de Décembre 2019, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), avait alerté la République Populaire de Chine dans un premier temps, puis tous ses états membres, avant de finir par prononcer l’état d’urgence de santé publique, de portée internationale. La Chine applique ce dispositif de confinement promulgué par le Prophète Seydi Ahmad (saw) des siècles avant et met en quarantaine des villes entières.

Un premier cas de malade du covid 19 est découvert hors de Chine en Janvier 2020, des pays comme l’Italie, l’Espagne, la France sont touchés et s’étonnent d’abriter en leur sein des malades qui n’ont eu aucun contact avec la Chine. Les mêmes dispositifs de protection sanitaire sont pris partout en Europe mais ne résout pas pour autant la situation. L’Afrique n’est pas en reste dans la propagation de ce fléau qui au départ, n’étant qu’une épidémie, a fini par devenir une pandémie incontrôlable. Seulement, au vu de tous, le continent noir semble le plus épargné par ce virus, ce qui contredit totalement les prévisions de départ des spéculateurs en matière de santé et d’économie.

Ce qu’il faudrait faire aujourd’hui avec le covid 19, c’est de chercher à comprendre comment fonctionne le virus ? Nous avons déjà remarqué que les spécialistes de la santé donnent chacun son avis mais malgré les différentes hypothèses émises par les uns et les autres, il reste difficile d’avoir une connaissance exacte du comportement du virus. Tantôt certains évoquent des mutations, tantôt d’autres suppositions sont émises. Les laboratoires se font la course pour trouver chacun, le premier vaccin qui éradiquera cette maladie mais jusque-là, leurs prouesses sont vaines. L’économie mondiale a pris un grand coup avec la chute vertigineuse du baril de pétrole allant jusqu’à moins d’un dollar et la liste des dégâts économiques est longue.

Ainsi on pourrait s’interroger sur les rythmes de contamination en Italie, en France, en Espagne, que les médecins ont bien du mal à expliquer, puisque ces pays ont pris les dispositions pour se protéger du virus. Ce qui a été remarqué au début de la pandémie, c’est qu’elle touchait les personnes âgées et fragiles et brusquement en Europe, les statistiques ont  démontré le côté imprévisible de ce virus à s’attaquer à n’importe quelle tranche d’âge, du bébé à l’adolescent en remontant jusqu’aux séniors ; ce qui ajouta de la psychose à la psychose car malgré tout ce côté mystérieux de cette maladie, le corps médical ne cessait de rassurer les populations sur au moins un aspect du virus qu’ils croyaient tous maîtriser : « ces cibles ». Les décès de jeunes, fauchés par la maladie, mettaient donc fin à cette croyance que la majorité scientifique semblait avoir perçu un tant soit peu sur ce virus.

Ensuite, de ces conséquences économiques que laisseront cette pandémie, il faut rajouter l’aspect psychologique que cette tragédie laissera dans les mémoires collectives. Le nombre exponentiel de décès et la vitesse avec laquelle ces morts sont intervenus ont fragilisé, voire anéanti ce mythe de l’homme surpuissant, capable de relever les défis les plus improbables et qui pourtant, s’est retrouvé démuni face à un être invisible à l’œil nu. Les priorités font objet de réflexion dans des sociétés occidentales où le sens de la famille n’avait pas son importance.

Ceux qui ont été guéri du covid 19 ne sont pas à l’abri de séquelles laissées par cette maladie et l’humanité se questionne sur une deuxième vague de contamination, comme cela a été observé dans l’épicentre du virus qu’est la Chine.

Depuis Novembre 2019, l’humanité nage en plein désarroi face à un être microscopique et ce, malgré tous les moyens déployés. Seulement, la science ordinaire a tellement donné à l’homme que ce dernier a toujours pris comme unique recours, son laboratoire de recherche dans de pareilles situations. A l’heure actuelle, devant une si grande impuissance malgré tout ce déploiement scientifique et budgétaire, n’est – il – pas temps pour l’humain, si prétentieux, d’abdiquer, de reconnaître que Dieu existe et de se tourner vers une autre solution qui à coup sûr, sera la bonne et qui est la spiritualité. (A suivre dans notre prochaine publication).

Cheikh Pape SENE

Tiré des enseignements de Mawlaya Seydi Mouhamed El Cheikh

Related posts

Crise Israélo-palestinienne: Kamikaze et bombe verbale en attendant le MAHDI.

admin

Ousmane Sonko : les grands bandits finissent toujours par se canarder entre eux

admin

Précisions sur le régime juridique des caisses d’avance

admin

Laissez un commentaire

error: Waladounyati - Contenu protégé !