Religions et spiritualité

SÉRIE SUR L’ANTÉCHRIST DAJJAL -ÉPISODE 5 : LES ÉVÉNEMENTS ÉTRANGES D’UN DÉJEUNER

C’est ainsi que Dajjal intéressa de près son orphelinat qui voit son personnel l’appeler par « Massiah ». Ce terme signifie en hébreu le « Messie ». Mawlaya Seydi Mouhamed El Cheikh nous explique que la raison pour laquelle les encadreurs de l’orphelinat pensent que Dajjal est un prophète, est due au fait que dans la tradition juive, ils attendent eux aussi leur Massiah. Ils prédisent que ce sauveur naîtra à Jérusalem et Dieu (swt) le dotera d’un pouvoir qui leur permettra de concrétiser un rêve d’antan : la domination universelle du peuple d’Israël sur le reste du monde. Ils croient donc que cette domination mondiale du peuple juif se réalisera grâce à leur Massiah. D’ailleurs même dans la bible hébraïque, le terme ‘’Massiah’’ y est mentionné 38 fois.

C’est pourquoi lorsqu’ils ont vu ces signes chez Dajjal, ils ont tout de suite pensé aux prédictions de la Bible hébraïque, puis ont commencé à accorder une grande importance à l’enfant jusqu’à le privilégier par rapport à ses autres petits camarades. À chaque moment, les surveillants l’encadraient et lui accordaient toutes sortes de privilèges. Âgé entre 5 et 6 ans, il fut amené dans une garderie d’enfants, dans une école primaire ensuite, tout ceci dans le cadre de cet encadrement que l’orphelinat avait mis en place. Quand il eut fini son cycle primaire, ils l’ont emmené en cycle secondaire et à la fin de ce cycle, il boucla son apprentissage secondaire.

Tous ceux qui ont eu à le côtoyer pendant son cursus gardent en Dajjal le même souvenir que l’orphelinat a eu de cet enfant depuis le début, c’est – à – dire un individu au caractère sévère mais également, un jeune très fort qui ne parle pas beaucoup avec ses camarades de classe. Ils ont constaté aussi qu’il ne se fatigue pas à apprendre ses leçons ni à faire des exercices mais qu’après tout, il décrochait toujours les meilleures notes. À cette époque, même ses camarades de classes qui l’appelaient aussi Massiah ont vu qu’il accumulait toutes les distinctions en remportant tous les prix qui étaient en attribution et décrochait aussi les meilleures notes dans tous les domaines d’activité scolaire. La plupart de ses camarades l’approchaient pour être ami avec lui mais il les rejetait en grande partie. Durant tout son cycle secondaire, Dajjal n’a eu qu’un seul ami.

Malgré tout, bien qu’il discutait avec son ami, il évitait certains sujets qui touchaient son domaine privé. Lorsque son ami l’interrogeait sur l’origine de son handicap (son œil borgne), il ne répondait pas, de même que sur ses capacités à maitriser toutes les matières. Il refusait de l’éclairer sur ces sujets. Son ami a même un jour témoigné que : « celui qu’on dénomme Massiah est mon ami, mais il ne partage jamais avec moi sa vie privée ». Ses camarades de classe répliquèrent que c’est peut-être à cause de son handicap qu’il se gêne en à parler, bien que la raison était autre. Il continua cependant, à fréquenter son mystérieux ami.

Dajjal évolua ainsi jusqu’à accéder à l’université et décrocher ses diplômes. Il était très brillant dans ses études et s’en est allé jusqu’à obtenir son Master en Ingénierie Électrique. Il faisait à ce moment partie des cadres distingués qu’Israël gardait à l’œil.

Un jour, son ancien camarade de l’école secondaire l’invita chez lui. Il ne l’avait jamais fait à cause de la nature discrète de son ami. À cette époque, Dajjal avait 17 ans, et vivait seul dans son appartement. Il avait quitté l’orphelinat même si ces derniers le surveillaient à distance à cause de toutes ces indications dans leur Bible hébraïque qu’ils avaient cru déceler chez Dajjal. Il rejoindra donc son ami pour passer la journée avec sa famille, un jour de dimanche. Arrivé à la maison, son camarade le présenta à son père qui était un lieutenant de l’armée israélienne. Au moment du déjeuner, le père demanda à son fils et ami de Dajjal s’il avait préparé son dossier pour le service militaire, comme il est obligatoire en Israël. Son fils lui répondit par l’affirmative. Son père sourit et dit : « pour ton ami ici présent, j’imagine que ce n’est certainement pas le cas, il ne prépare rien lui, comme il est borgne de l’œil droit, son dossier sera refusé même s’il le déposait. Il ne sera pas apte puisqu’il est handicapé de l’œil ». Son fils devint extrêmement gêné par ce commentaire. Cependant, cette remarque mettra Dajjal dans tous ses états. Très furieux, il cessa de manger et posa de suite sa cuillère. Le père de son ami, bien que lieutenant de l’armée et très courageux, prit peur car il a vu que lorsque Dajjal s’est mis en colère, il a commencé à suer.  Encore plus étrange, cette sueur, lorsqu’elle sortait de sa tête à la chevelure courte et crépue, ses cheveux se mettaient à dégager de la fumée comme s’il y avait une eau bouillante sur sa tête.  Le père, prit de stupeur recula sa chaise et demanda à son fils pourquoi son invité était dans cet état. Le jeune homme lui révéla que son ami était celui qu’on appelle Massiah. Automatiquement, le lieutenant présenta ses excuses à Dajjal, à propos de cette remarque désobligeante. À sa plus grande surprise, Dajjal lui rétorqua :

« Premièrement, je n’accepte pas tes excuses ! Deuxièmement, j’ai commis une grave erreur en venant chez vous. Troisièmement, c’est par égard à ton fils qui est aussi mon ami que je ne t’ai pas exterminé ».

À seulement 17 ans, Il a proféré ces menaces à l’encontre d’un lieutenant de l’armée. De plus, Dajjal ajouta : «de quatre, je vais te donner une leçon : en ce qui me concerne, il n’est pas de ma nature de négocier avec mes ennemis, je préfère à la place les exterminer » ! Il le lui dira d’un ton sec. Enfin poursuit-il : « je ne suis pas apte à intégrer l’armée mais sache, aussi bien toi que ton fils, que lorsque vous serez de haut-gradés, vous serez un jour sous mon commandement ».

De là, il poussa violemment la table à manger et fit tomber au passage tout ce qui était dessus, renversa la chaise et leur tourna le dos pour rentrer chez lui. Le père de son ami, malgré le fait qu’il soit militaire, tremblait de peur jusqu’à ce que son fils vienne le prendre par les épaules pour le rassurer.

Dajjal sortit rejoindre son logement avec cette grande colère. Mawlaya Seydi Mouhamed El Cheikh nous donne rendez – vous dans l’épisode 6 qu’il consacrera à Dajjal et ses décisions sur son avenir.

Cheikh Tidiane Sémbène

DESK RELIGION & SPIRITUALITÉ

Related posts

VISITE DE SEYDI MOUHAMED EL CHEIKH À CAMBERENE

waladounyati

Sur les traces du Maouloud 3 : Le médaillon céleste du Prophète (PSL)

waladounyati

Cheikh Abass Sall ou Un fils spirituel de Cheikh Tidiani

admin

Laissez un commentaire

error: Waladounyati - Contenu protégé !