Religions et spiritualité

LES EMI : La Réponse De Dieu à ceux qui doutent de l’existence d’une vie après la mort ?

Une Expérience de Mort Imminente ou NDE en anglais (Near Death Experience) est un événement à travers lequel, des patients dans le coma, déclarés morts, ou luttant pour survivre (réanimation lors de crise cardiaque, perte de conscience lors d’un grave accident, etc.) témoignent avoir sortis de leur corps. A travers cette sortie de corps, ils étaient là-haut en voyant leur corps mortuaire ou accidentée, de même que toutes les scènes depuis le transport de leur corps à l’hôpital et jusqu’aux moindres détail de l’environnement. Ces patients témoignent également des voyages dans des villes très éloignés mais surtout les voyages et rencontres (tunnel, lumière…) vers une autre dimension qu’on appellerait ‘’au-delà’’. Les personnes qui ont vécu ces événements de morts rapprochés sont dénommés ‘’les expérienceurs’’.

La sortie de corps

La plupart des cas d’EMI témoignent avoir subitement sortie de leur corps et à ce moment il était déclarée mort comme certains cas de suicides. Ainsi les personnes sorties de leur corps se trouvaient dans les hauteurs, la plupart ont suivi en détails le transfert de leur corps physique en suivant l’ambulance jusqu’aux urgences, ils étaient en haut de la salle d’opération et observaient jusqu’au moindre détails la scène et même les discussions qui se sont tenus dans les couloirs d’attente de l’hôpital et d’autres pièces. Une remarque extraordinaire est que leur entité sortie de leur corps pouvait voir dans toutes les dimensions, ils n’avaient donc aucune limite spatiale ni temporelle. Mais paradoxalement ces personnes parviendront après quelques heures ou quelques jours à réintégrer leur corps pour donner signe de vie.

Jean Morzelle (blessé par balle lors de son service militaire à 20 ans) : « Je me suis réveillé en haut d’une pièce (la salle d’opération), je voyais un individu(son corps) qu’on opérait sous un drap bleu, je me suis retrouvé surpris, étonné mais nullement inquiet, j’étais pas inquiet du tout, s’était curieux comme état, j’étais là en haut… je me suis intéressé à ce que faisais le chirurgien, j’ai eu envie de le voir et automatiquement je suis arrivé à la pointe de l’historique(les notes du chirurgien), j’ai vu ce qu’il avait noté …je voyageais dans l’hôpital, j’allai dans les dortoirs, la salle des infirmières…je pouvais voir devant, je pouvais voir à droite à gauche en haut et en bas en même temps, je voyais à 360°, …je me suis rendu compte que je pouvais voir des choses bizarres par exemple sous la table d’opération une plaque 18 cm arrondi, marquée ‘’Armes et Cycles de St-Etienne’’ une plaque verte avec des lettres blanches. Le médecin a pu vérifier car quand j’ai été un peu mieux j’ai dit au docteur : « Docteur, je sais que sous votre table d’opération, il y a une plaque marquée ‘’Armes et Cycles de St-Etienne’’. Il répond : « Ben ! fabuleux cela fait des années que je m’en serve mais il y’avait un meuleton (couvert) autour, tu ne pouvais pas le voir ! pour plus de simplicité je vais aller vérifier ». Il est réparti et 10 mn plus tard, il est revenu blanc comme un linge en me disant : ‘’elle y est’’. Cela ne pouvait confirmer que tout ce que je disais était la réalité ».

Dr. George Rodonaia est revenu à la vie trois jours après son assassinat par le KGB en 1976, il raconta : « La voiture est venu me percuter sur le trottoir lorsque je partais à l’aéroport et lorsqu’on m’a amené à l’hôpital, les médecins ont fait tout ce qu’ils pouvaient mais hélas j’étais déclaré mort…Je pouvais tout voir, tout entendre et lire les pensées des gens, je voyais mon corps mais cela ne m’ennuyais pas, je ne voudrais point y retourner. C’était incroyable ! …je pouvais me rendre dans n’importe quel lieu. J’étais partout en même temps, je pouvais être à New York, au Texas à Moscou et à Billingsley, les distances et le temps étaient abolis. »

Viola Horton, une américaine qui a survécu par suite d’une complication post chirurgicale et fait aussi partie des patients qui ont témoignés pour le Best-Seller : « The Life after Life (La vie après la Vie) de Raymond Moody. Elle dira : « la salle d’opération a été fermée car l’opération devrait commencer mais je suis sortie de la salle en franchissant la porte sans pour autant l’ouvrir. Je me suis retrouvé dans le hall où j’ai vu ma fille assise, je lui ai dit : « Katy ! rentres à la maison pour te changer mais elle ne m’entendait pas, j’ai dit à son père Jude envoies Katy à la maison. Mais ils ne m’entendaient point… le frère de mon mari est arrivé, on lui avait signalé de l’accident, un de ses voisins était aussi avec lui et a entamé la conversation avec mon beau-frère. Il lui a demandé ce qu’il faisait et quel était son projet pour le weekend ? Il lui a répondu : « je pense que ma belle-sœur va casser sa pipe(mourir), je pensais aller à Athènes mais je vais rester pour pouvoir accompagner la dépouille. » Quand Mme Horton sera ressuscité de son sommeil mortel, il raconta plus tard cette conversation à son frère, ce qui s’avéra être très exact.

Mme Horton dira également : « un moment j’ai eu envie de voir ma sœur et je me suis aussitôt retrouver à Rockville dans le Maryland. Elle se préparait à faire des courses, elle portait un tailleur beige et une blouse verte, elle devrait rentrer chez elle pour récupérer ses clés qu’elle avait égarées, elle est ensuite sortie pour rentrer dans son Chevrolet bleu. Je me suis dit qu’il n’était pas nécessaire de l’accompagner au magasin. Je lui ai laissé partir donc pour faire un saut chez une autre sœur à quelques kilomètres de là. Je me suis aperçu qu’elle n’était pas chez elle. Et l’un de mes guides (êtres spirituels qui l’accompagnaient) m’a demandé si j’étais prêt à quitter la région ? je leur ai dit que j’étais d’accord. Deux semaines après mon E.M.I j’ai vu ma sœur et je lui ai décrit cette scène. Elle m’a dit : « comment tu peux savoir tout ça ? tu n’étais pas là ? je ne t’ai pas vue ? »

La communication spirituelle

Elle fait partie des réalités que les expérienceurs nous ont fait savoir. En effet, lorsque ces personnes étaient sorties de leur corps elles ne pouvaient communiquer avec aucune personne de leur entourage, à une exception près. Ils communiquaient donc avec les êtres de lumières qui les accompagnaient ou pour la plupart c’est après qu’ils ont traversé traversée le tunnel obscur qu’ils rencontreront ces êtres de lumières. Cette communication spirituelle se fait par télépathie direct sans émettre des mots, que cela soit les conversations qu’ils ont entreprises avec les êtres de lumière ou leur membre de famille et proches décédées. Et paradoxalement cette communication était beaucoup plus rapide et intense que l’expression parler qu’on connait. L’autre réalité relevé à travers cette communication spirituelle, est la restriction temporelle car certains expérienceurs ont pu voyager de ville en ville mais ce voyage ne se réalise même pas en un temps en tant que tel car c’est en pensant aller dans telle ville qu’ils y trouvaient déjà. Et toutes ces histoires ont pu être vérifiées après car il y a certains qui ont pu aller dans des endroits qu’ils n’ont jamais visités de leur vie et les moindres détails qu’ils ont livrés ont été vérifiés avec exactitude.

Dr. George Rodonaia dira : « j’arrivais à communiquer avec des enfants très jeune encore incapables de parler, de marcher. Une communication spirituelle car nous n’utilisons pas de mots. Une petite fille avait une hanche cassée, personne ne comprenait pourquoi elle pleurait si fort, ses parents et le médecin qui le diagnostiquait étaient inquiets. J’ai dit à la fillette ne pleure pas ! de toute façon personne ne comprend de quoi tu souffres. Et elle cessa de sangloter et a souri. Les gens qui l’entouraient étaient tous étonnés, pourquoi elle avait subitement cessé de pleurer ? Je voudrais leur expliquer mais ils ne pouvaient pas m’entendre. Après le troisième jour, lorsque j’ai réintégré mon corps et pu parler, je leur ai dit : « votre fille pleure parce qu’elle a la hanche cassée, voilà le diagnostic que vous recherchez ». Il se sont rendu compte que c’est la vérité et ils ont été stupéfaits. »

Dr G. Ritchie (crise cardiaque par suite d’une atteinte pneumonique) : « j’avais quitté la chambre (hôpital) pour me rendre à Vicksburg dans le Mississipi, j’ai vu un homme qui s’apprêtait à entrer dans une boite de nuit ayant une facette blanche au coin d’une rue. Je lui ai demandé si c’était la bonne direction pour aller à Richland ? mais cette personne ne pouvait me voir ni m’entendre et j’ai traversé son corps…Dix mois après je suis allé à Vicksburg et j’ai reconnu ce café dans ce coin de rue. Le temps et l’espace tel que nous les percevons n’existe pas. »

Passage dans le tunnel, rencontre de la lumière et la frontière

La traversée de ce tunnel est presque une constante qui ressort dans tous les témoignages. Après les panoplies de voyage dans l’environnement terrestre, les expérienceurs ont affirmé être projeté dans une lumière intense mais non aveuglante et ce après avoir traversé un tunnel à une vitesse supraluminaire. A travers cette lumière, beaucoup ont aperçu une sorte de rivage et une étendue d’un jardin paradisiaque. Mais ceci n’est pas le cas de tous les expérienceurs car pour certains après quelques rencontres avec des entités spirituelles et ou avec des proches parents ou connaissances décédées, ils ont été gentiment bloqués et obligés à retourner à la vie.

Un événement très commun à ce niveau, correspond au bilan de vie. En effet, les patients revoient, de façon instantanée, mais très précise, quelques scènes marquantes de leur vie passée, depuis leur naissance, jusqu’à leur mort, percevant parfois quelques bribes de leur futur.

Viola Horton dira, après avoir traversée ce tunnel, « j’ai vu un ami que j’avais perdu dans les années 30 lors d’une épidémie de polio, elle m’a dit que tout allait bien. J’ai également vu mes grands-parents venus m’accueillir, et je n’avais jamais connu mes grands-pères, tous deux morts avant ma naissance ; … un bébé m’est apparu et m’a dit : « je suis ton frère ». Je lui ai répondu je n’ai pas de frère. C’était un tout petit enfant avec une longue robe tricotée, portant des socquettes. Il m’a dit : « observe-moi bien et souviens toi ! à ton retour, parles-en à notre père, il te dira ce qui est arrivé ». Quand je l’ai raconté à Papa, il m’a dit : « je ne sais pas comment tu l’as su mais seulement ta mère, le docteur et moi connaissions cette histoire »

Les mauvais voyages : les Visiteurs de l’Enfer

En dépit de ceux qui ont témoigné de leur rencontre avec ces êtres de lumières et cette amour infini, ils y’en a ceux qui préfèrent se taire. Un silence sombre témoignant de l’échec d’une vie. En réalité, certaines personnes qui ont frôlé la mort et qui ont pu revenir ont vu en détail ce qui les attendaient, à savoir les tortures infernales de l’au-delà. Si on prend le cas de Ron Reagan cet américain qui tout petit vivait dans le Tennessee et élevé dans le cercle violent de son père alcoolique. Il grandira dans cette haine et ne connaissait aucun mot de ce qui est religion ou Dieu. A l’âge de 12 ans il faisait des fugues et aura un dossier au service socio, à 15 ans détenu pour vol et homicide involontaire dans un centre d’éducation surveillé. Adulte, il fréquentait les groupes de motards, buvait de l’alcool, vol, agression et drogue constituait son quotidien. Un jour, bourré de drogue il essaya d’agresser un homme devant un magasin par simple méchanceté mais paradoxalement, ce dernier prendra le dessus sur lui en le poignardant de plusieurs coups avec un tesson de bouteille, il lui trancha également beaucoup d’artères (biceps et les jambes). Gisant dans une marre de sang, il se retrouvera quelques minutes plus tard dans l’ambulance, les secouristes tentaient de le tenir éveillé mais il ne pouvait rien entendre, il dira : « l’instant d’après, je me suis retrouvé au milieu des flammes comme si l’ambulance avait soudainement explosé. Je sentais l’odeur du feu ou plutôt un mélange de souffre et de fumée, j’entendais des cris ; au bout d’un moment j’ai eu l’impression de survoler les flammes et je me suis retrouvé au-dessus d’un petit lac entouré de falaises. Le lac était en flammes et une foule de gens y brulait, ils brulaient et hurlaient ; tout à coup leur visage se sont rapprochés et j’en ai reconnu quelques-uns, certains d’entre eux étaient morts d’une surdose (drogue) ou avaient pris le volant un soir d’ivresse, d’autres avaient été tués durant un vol à main armée ou au cours d’une bagarre, ils criaient tous mon nom ‘’Ronnie ne vient pas, tu ne pourras plus repartir’’. Je les entendais et je respirais cette odeur mais je ne comprenais pas, je ne connaissais pas encore la peur. Ma vie était remplie de violence, on m’avait tiré dessus, on m’avait poignardé mais je n’avais jamais eu peur. A ce moment-là j’ai sombré dans l’inconscience. Pendant des heures, des jours (après son réveil), j’ai été incapables d’oublier cette vision. En sortant de l’hôpital, je me suis soûlé, j’ai pris de la drogue mais cela n’a servi à rien, je n’arriver pas à oublier. Dès que j’éteignais les lumières, je revoyais cette horrible spectacle. »

Au final de l’histoire, Ron sera accompagné de sa femme qui le conduit à l’église, c’est là qu’il entendra pour la première fois les versets de l’Evangile sur la description de l’enfer pour comprendre vraiment ce qu’il avait vu. Il se tourna ensuite vers le christianisme et Dieu.

Les Positions De La Science Face aux E.M.I

Il existe trois groupes de scientifiques face aux EMI :

Le groupe 1(les fugueurs) : ce sont des scientifiques qui estiment que les E.M.I sont de l’ordre du paranormale, de l’ordre des croyances personnelles et que la science n’a pas à s’en préoccuper. Mais à l’heure des millions de témoignages durant ces 30 dernières années, je ne crois pas qu’ils soient encore nombreux.

Le groupe 2 (les matérialistes) : ce sont des scientifiques qui prennent au sérieux les témoignages des expérienceurs mais qui pensent que ces expériences sont des hallucinations du cerveau ! Ils tentent ainsi par tous les moyens d’expliquer l’inexplicable.

Le groupe 3(les croyants) : ce sont des scientifiques qui estiment que ce que décrivent les expérienceurs est réel, qu’il ne s’agit pas d’hallucination ou de création du cerveau. Ils en concluent que notre conscience n’est pas produite par le cerveau mais peut continuer à vivre même si le cerveau n’est plus en activité. Parmi ceux-ci, citons-le célèbre Docteur urgentiste français Jean-Jacques Charbonier, qui a recueilli des témoignages pendant plus de 25 ans. Il émettra l’hypothèse que : « le cerveau n’est pas à l’origine de la conscience, il n’est que le récepteur » et est l’auteur du livre « 7 bonnes raisons de croire à l’au-delà ». Le Dr Olivier Chambon dira dans le préface de cet ouvrage : « il y a bel et bien une vie de la conscience qui continue après la mort du corps ».

La Réalité des EMI et L’explication islamique

Avant d’en venir là, faisons un récapitulatif. En premier, les patients qui témoignent de leur expérience de morts avec tous les détails concordants comme la sortie de corps, traversée du tunnel, rencontres avec des proches morts, livre de vie…, sont de toutes les religions (athée, chrétien, juif, etc.), de toutes les contrées et couches sociales du monde. La Deuxième réalité qui décrédibilise les sceptiques de la science, est la fiabilité des témoignages : comment un comateux gisant sur son lit de mort peut se rendre à une ville située à plusieurs kilomètres jusqu’à décrire la couleur de la robe que portait sa sœur, sa voiture et le shopping qu’elle allait faire à cette heure précise ? Donc toute personne douée d’un esprit sain pour ne pas dire d’un cœur sain, ne pourrait renvoyer ces réalités des voyages de l’âme à une hallucination du cerveau. De plus, la plupart des personnes qui ont eu ces voyages étaient déclarés morts à ce moment comme le cas du Dr Rodonaia qui regagnera son corps après son transfert à la morgue et il ouvrira les yeux lors de l’autopsie.

Contredire ces millions de témoignages concordant et pour la plupart vérifiés avec exactitude, reviendrait à autre chose donc qu’on n’appellerait pas science.

Pour résumé donc la réalité des EMI : ce sont des personnes qui étaient sur le point de mourir (ou morts) mais au final, Dieu n’avait pas décidé qu’ils partent à cette heure. Leur esprit sorti de leur corps reste dans un petit moment dans la dimension bâtine (cachée) parallèle au monde visible, c’est ainsi que ces esprits pouvaient voir et entendre tout ce qui se trouve sur terre sans aucune limite temporelle ou spatiale. Lorsque cet esprit mortel traverse la frontière avec l’au-delà (le tunnel), il pénètre dans Barzakh (au-delà) qui se trouve dans le monde Bâtine (le monde caché). Et là, il y a deux possibilités soit que ton issue est heureuse et alors tu atterris dans le Barzakh des êtres de félicitées (la lumière et les jardins de repos paradisiaques) ; soit que ton que passage terrestre a été un échec et alors tu iras dans le Barzakh des damnés qui subissent les supplices de la tombe avant le jour du jugement.

Il est évident donc que les expériences de ces âmes revenues de l’au-delà, sont des signes irréfutables pour ceux qui sont conscients des réalités invisibles. Ce que l’on appelle mort, n’est que l’expérience à travers laquelle l’âme (le roûh) sort de l’enveloppe corporel de l’homme et retourne vers son Créateur. Là, il n’y verra que le résultat de ce qu’elle a accompli à travers son existence terrestre. C’est Le Tout Puissant qui a créé l’homme parmi tant d’autres créatures des mondes invisibles que beaucoup ignore et il n’y a point d’échappatoire à cette destinée. Ce même Dieu a défini une destinée pour toutes les créatures qui est le rassemblement très proche du jour du jugement dernier.

Les EMI sont des signes pour tout être doué de raison, et une dernière occasion peut-être pour ceux qui niaient encore l’existence de l’au-delà. Une réelle après vie que Dieu réactualise à chaque messager qu’il a eu à envoyer dans l’histoire depuis Adam jusqu’à la dernière mission apportée par le prophète Muhammad s.a.w.

 

Cheikh Tidiane Sémbène

Related posts

Sur Les Traces du Maouloud 2020 (Suite 3)

waladounyati

SERIE SUR DAJJAL: EPISODE 24 : LA MORT DE MASSIH DAJJAL

waladounyati

Pourquoi le soufisme et comment choisir son guide spirituel ?

admin

Laissez un commentaire

error: Waladounyati - Contenu protégé !