Religions et spiritualité

SÉRIE SUR L ‘ANTÉCHRIST DAJJAL – EPISODE 7 : DAJJAL ENTRE EN POLITIQUE

Dajjal se trouve toujours dans la synagogue Hourva. L’agent du Mossad, mandaté par l’orphelinat Sion pour le suivre en filature, se rapproche de lui. Il dit alors à Dajjal : « je sais que vous êtes venu pour méditer mais j’avais une proposition à vous faire. »

Dajjal lui sourit d’un sourire qui ne traduit pas de la sympathie mais plutôt du mépris. Il lève ensuite la tête, regarde l’agent du Mossad puis lui dit : « tu peux interpréter la raison de ma venue dans cette synagogue comme étant de la méditation, mais j’étais juste venu pour réfléchir ». IL rajoute ensuite : « vois-tu, je ne crois à aucun des trois livres que vient de reprendre le vieil homme, que ce soit la Bible hébraïque, l’Evangile ou le Coran ». IL renchérit en disant : « ce en quoi je suis convaincu, c’est que je ne croirai qu’en ma propre personne parce que je suis persuadé que toutes les religions ne sont que pure supercherie ». Ceci démontre déjà, comme nous l’explique Mawlaya Seydi Mouhamed El Cheikh, à quel point Dajjal est fort quand il s’agit de semer le doute chez une personne.

L’agent lui répond : « Très sincèrement, la raison qui m’a poussé à m’adresser à vous, n’était pas de savoir si oui ou non vous croyez en une religion ou si c’est en vous-même que vous croyez. Ce qui m’emmène vers vous, est que je pense qu’au stade où vous en êtes, votre peuple, c’est à dire le peuple d’Israël, peut bénéficier de votre personne. Nous vous avons suivi et surveillé et nous croyons que vous faites partie de ceux sur qui Israël peut compter. Je voulais ainsi vous faire une proposition. Mais avant tout, je vous présente cette personne qui m’accompagne, il est député à la Knesset ; il y a également une autre personne qui m’accompagne, c’est celle qui est assise à côté du vieil homme. Lui, c’est un superviseur mais il fait également partie du cabinet du Premier Ministre. Quant à moi, je suis, comme j’ai eu à vous le préciser,  un agent du Mossad. » Puis l’agent dit à Dajjal : « Ce que je voulais vous demander, c’est si vous accepteriez de militer dans notre parti politique. »

Dajjal lui demande ensuite : « Quel est le nom de votre parti politique.» L’agent lui répond : « Notre parti c’est le Likoud. »

Le Likoud, nous dit Mawlaya Seydi Mouhamed El Cheikh, est l’un des plus grands partis politiques d’Israël. L’un de ses membres fondateurs est Ariel Sharon, l’ancien Premier Ministre d’Israël qui a commis beaucoup d’atrocités envers le peuple palestinien. Actuellement en 2020, l’actuel Premier Ministre Israélien, Benyamin Netanyahou, est le président du parti Likoud. A l’époque de Dajjal, c’est donc de ce parti dont l’agent du Mossad lui parlera, afin qu’il accepte d’y militer.

Suite à cette proposition de l’agent, Dajjal lui dit : « Depuis que je suis petit jusqu’à mes dix – sept (17) ans aujourd’hui, je n’ai jamais voyagé, j’ai donc jamais quitté Israël. Je ne pense pas non plus aller à l’étranger actuellement. Cependant, j’étais en train de réfléchir sur quelque chose que j’envisage de faire. Je sens qu’il faut que j’effectue un voyage dans une ville située au centre d’Israël : il s’agit de la ville de Lod ; car dans cette ville, se trouve mon héritage mystique. Là je m’apprêtais à faire ce voyage. Je comptais en fait me rendre à Lod demain matin, après cette visite que je suis en train de faire dans cette synagogue. »

L’agent lui dit : « C’est vrai mais si toutefois vous acceptez notre proposition, vous ne pourriez pas vous rendre dans la ville de Lod, parce qu’on avait décidé de vous trouver un appartement dans la ville de Tel-Aviv. Il était aussi question de vous trouver un travail au sein du cabinet du Premier Ministre et de vous faire intégrer  dans notre parti  qu’est le Likoud afin que vous nous accompagniez dans la politique. D’ailleurs pour l’instant,  les députés sont à un (1) an de leur mandat, il leur reste donc trois (3) ans de législature avant les prochaines élections. L’idée était de vous faire figurer dans nos prochaines listes pour que vous puissiez, d’ici trois (3) ans, accéder à la Knesset. Nous allons ainsi vous mettre dans une place de choix, dans ces listes, de sorte que vous soyiez forcément parmi ceux qui seront élus. Nous aimerions savoir si vous-êtes favorable à cette proposition. »

Dajjal baisse alors la tête, la relève ensuite, avant de déclarer à l’agent du Mossad : « La ville de Lod peut toujours attendre. J’accepte donc votre proposition. » L’agent lui dit : « C’est bien alors.»

Après cela, Dajjal serre solidement les mains du député qui accompagnait l’agent du Mossad. Vient par la suite, le superviseur et membre du cabinet du Premier Ministre qui accompagnait aussi l’agent ; il tend la main à Dajjal qui la lui serre également solidement. Ils concluent ensuite avec Dajjal avant de prendre congé de lui et lui disent : « Maintenant vous pouvez vous préparer. Nous vous ferons signe demain ou après-demain. Nous enverrons aussi quelqu’un pour venir vous chercher vous et vos bagages. Nous nous rendrons par la suite à Tel-Aviv. »

Dès leur sortie de la synagogue, le vieil homme qui avait dit à l’agent du Mossad que celui qu’il croyait être « Massiah », était en réalité l’Antéchrist, s’approche de Dajjal. Ce dernier lui déclare : « J’ai entendu ce que vous avez raconté à l’agent qui vient de quitter les lieux, vous lui avez dit qui j’étais réellement.  Mais en ce qui me concerne, je ne vais pas attendre que les gens disent qui je suis, je vais plutôt me mettre au centre du monde pour le prouver. Ce ne sera donc pas à certaines personnes d’aller en parler à d’autres. » Dajjal fait par-là montre de volonté et de détermination.

Le vieil homme, un ancien et érudit du judaïsme, demande à Dajjal : « Avec la proposition de l’agent que vous venez d’accepter, vous serez donc surement connu, mais quels sont vos projets ». Dajjal répond, en faisant référence à la mission de l’Imam Al Mahdi qui, à ce moment là, a commencé à se distiller : « La façon dont évolue le monde  actuellement  ne me plait pas et pour que je puisse agir, il me faudra créer ma propre voie. Je ne crois donc pas que le parti Likoud et les propositions qu’on vient de me faire peuvent combler toutes mes aspirations. Cependant, je me rendrai quand même à Tel-Aviv pour tenter ma chance. » Il quitte ensuite la synagogue.

Une fois chez lui, Dajjal fait ses affaires et se prépare à son voyage. Le lendemain, comme prévu, un chauffeur vient le chercher pour ensuite le conduire à Tel-Aviv. Une fois dans cette ville, un luxueux appartement lui est donné en plus d’une voiture de fonction et d’autres privilèges. Il est aussi engagé dans le cabinet du Premier Ministre de l’époque. À ce moment-là, le parti Likoud aura un Président qui sera différent du Premier Ministre. Ce dernier ne sera pas non plus l’actuel Premier Ministre d’Israël Benyamin Netanyahou, car cette époque est devant nous. Ces événements ne se passent donc pas en 2020, nous explique Mawlaya Seydi Mouhamed El Cheikh.

Dajjal fera remarquablement son travail et de nombreux médias du monde entier commenceront à relayer la façon dont fonctionne ce cabinet. Cette image de marque, le cabinet le vaudra à l’expertise de Dajjal qui la mène dans l’ombre. À ce moment là, Dajjal ne suscitera pas encore l’intérêt de la presse car il n’est, pour le moment, pas connu par le grand public. La presse ne se doute pas, de ce fait, de son apport dans le rayonnement du cabinet du Premier Ministre d’Israël. Il ne fera pas par conséquent l’objet d’interview ou de sollicitation de leur part.

Quand arrivent les élections législatives, Dajjal est placé troisième sur la liste du parti Likoud. Ce parti remportera 40 sièges à la Knesset lors de ces élections. Les partisans du Likoud, rendront tout le mérite de cette victoire à Dajjal. Ils le féliciteront pour ces résultats qui selon eux, est le fruit du seul travail de celui qu’ils appelaient « Massiah » dans le cabinet et c’est ce travail qui leur a valu la confiance réitérée du peuple.

Dajjal se réjouira beaucoup de ces éloges. Cependant, d’aprés Mawlaya Seydi Mouhamed El Cheikh toujours, il garde en tête deux choses importantes à ses yeux. La première représente le voyage qu’il doit effectuer dans la ville de Lod où se trouve son héritage mystique. La seconde constitue son inquiétude qu’il avait partagée avec le vieil homme de la synagogue Hourva et qui est de savoir si le parti Likoud pouvait lui offrir tout ce à quoi il aspire réellement. Dajjal jouera le jeu et profitera de ces moments de gloire à son égard et ne laissera rien transparaitre quant à ces deux inquiétudes. Dajjal, âgé de 21ans, sera nommé député à la Knesset soit quatre (4) ans après son admission au sein du cabinet du Premier Ministre.

La posture de Dajjal député à la Knesset…ce sera pour notre prochain numéro

SOXNA FATSY

DESK RELIGION ET SPIRITUALITE

Related posts

LES EMI : La Réponse De Dieu à ceux qui doutent de l’existence d’une vie après la mort ?

admin

Série sur l’Antéchrist Dajjal – Épisode 4 : SON ENFANCE A L’ORPHELINAT SION A JÉRUSALEM

waladounyati

Discours de Moussa Fall – Nuit de Mawlaaya Cheikh 2017

admin

Laissez un commentaire

error: Waladounyati - Contenu protégé !