Religions et spiritualité

SIÈGES DE LA TIJÂNIYA AU MONDE GHAÏB : LA BOULE DE LUMIÈRE EN DESSOUS DE ‘ARCH

Situé dans les hauteurs du 7ème ciel ou Bassâtul Jalâl, ‘Arch est la représentation du siège d’Allah (swt). Dans ce lieu symbole de la majesté suprême, rien n’y subsiste si ce n’est la Lumière divine. Allah (swt) l’illustre dans le saint Coran lorsqu’Il dit : « noûroun ‘alan noûr » : lumière sur réalité lumineuse (S.24, v.35).

La lumière du Créateur au monde Ghaïb (Ouloûhiyatul Jalâl) s’étend sur ce septième ciel. À travers une de ses assemblées d’enseignement, l’Imam de son temps nous révélait que « ‘Arch » représente l’Appartement de la Lumière divine, et « Koursi », le Fauteuil. Le septième ciel incarne donc le summum au monde Ghaïb, dans la mesure où seuls les hauts gradés peuvent y accéder pour contempler la splendeur et la grandeur d’Allah (swt), devant une intensité lumineuse inimaginable et indescriptible.

En dessous de ‘Arch, se trouve une boule de lumière blanche sur laquelle est écrit «  Tarîqatul Haqq » : طريقة الح ق

Elucidant les réalités mystiques de cette lumière, Mawlâya Seydi Mouhamed EL Cheikh confirma que cette boule de lumière est le premier siège de la Tarîqa au monde Ghaïb.

La raison de cette organisation, nous apprend-il, est qu’Allah (swt) voudrait rappeler à tout saint ou waliou, qui aura le privilège d’accéder au 7ème ciel, que c’est grâce à la lumière détenue par Cheikh Tidjâni (la Tarîqatul Haqqi) qu’il a pu avoir accès à ce lieu réservé au cercle restreint et sélectif des privilégiés. Ainsi, un saint n’ayant pas encore l’opportunité de visiter ce lieu symbolique de la divinité, saura qu’il lui reste du chemin à parcourir dans sa formation spirituelle. En effet, ce siège constitue le point culminant du monde Invisible. Ainsi, plusieurs awliyas, même s’ils n’ont pas eu le privilège d’accéder au 7ème ciel, ont vu en rêve ce haut symbole de la suprématie Ahmadienne.

En outre, en gravant ces mots « Voie de la Vérité » tournant avec cette boule lumineuse éclatante, Allah (swt) montre non seulement que la lumière qui est vérité est la tarikha Tijâniya, mais qu’elle est la seule voie spirituelle à laquelle Il adhère et garantit la véracité et la continuité dans le temps et dans l’espace. Tous les anges qui se trouvent sur ce septième ciel, clamant la grandeur du nom d’Allah, lorsqu’ils élèvent la tête, apercevront le symbole de la prééminence de la Tijâniya.

Dans son poème intitulé « Heul mine Sabîline » Serigne Babacar Sy y a mentionné « Tarîqatul haqq », mais beaucoup avait pensé que c’était une métaphore utilisée pour désigner la Tarîqa Tijâniya. Mawlâya Seydi Mouhamed EL Cheikh nous révèle que le vénéré Qutbul Aqtâb et pilier de la Tarîqa, faisait référence à la boule de lumière qui tourne sous ‘Arch.

Cette empreinte lumineuse de la Tijâniya témoigne donc de son élévation sans conteste audessus de toutes les autres voies. Ainsi, en a décidé Le Tout-Puissant depuis la préexistence.

Nous reviendrons prochainement sur un deuxième lieu symbolique, recevant l’une des organisations les plus essentielles de la Tijâniya au monde Ghaïb : le siège se trouvant à Bahroul Qalsoûm ou mer rouge.

DESK TARÎQA TIDJÂNE

Related posts

LE MAOULOUD : UNE NUIT BENITE A CELEBRER

admin

WASSÎLA : LE JARDIN DU PROPHÈTE (S.A.W) AU PARADIS

admin

Diwanul Hira

admin

Laissez un commentaire

error: Waladounyati - Contenu protégé !