Religions et spiritualité

SERIE SUR DAJJAL EPISODE 27( Final) : LE DÉPART DE ‘ÎSA ( A.S) POUR BARZAKH ET LE DÉBUT DE L’APOCALYPSE

Après les funérailles, le Prophète ‘Îsa (a.s) convoque les gouverneurs et leur annonce que rien ne changera de l’organisation qu’il avait prise avec l’Imam Al Mahdi. Il choisit néanmoins dix – neuf (19) parmi les gouverneurs et leur somme de laisser leurs postes à leurs adjoints pour rejoindre la Mecque. Ils rejoignent ainsi la Mecque sans poser de question. Le Prophète ‘Îsa (a.s) conduit alors la mission pendant deux ans. Cependant, lors de ces deux années de gouvernance, on a senti un vide autour de lui car la plupart du temps, il s’isole pour méditer. Tous ceux qui vivent avec lui, savent qu’il interagit beaucoup plus avec le monde Ghaïb que les musulmans de ce monde. Cela ne l’empêchera pas par contre d’alterner ses déplacements entre la Mecque, Médine, Jérusalem et le monde continuera de vivre dans la stabilité.

Un jour, le Prophète ‘Îsa (a.s), sur le point de quitter Jérusalem, fait ses adieux à ses compagnons. Il leur dit que lorsqu’il revenait sur Terre, le Seigneur l’avait fait accompagner d’anges jusqu’à sa descente à Damas, cependant, son heure de départ est arrivée, il doit retourner au monde Ghaïb. Il récite alors une formule et disparait. Lorsqu’on a demandé à des musulmans de Jérusalem où se trouvait le Prophète ‘Îsa, ils ont tous répondu selon ce que  le Prophète ‘Îsa leur a dit : “qu’il était descendu pour une mission qui a pris fin, il est donc retourné au ciel”. Beaucoup ont pensé que ce retour s’est réalisé de la même manière que la descente alors qu’il s’est déroulé autrement.

En effet, lorsqu’il a quitté Jérusalem par pouvoir mystique, il est allé au niveau de la mosquée sacrée de la Mecque. Avec sa jolie jellaba, il s’est assis sagement entre le Maqâma Ibrahim et la Kaaba. Ses genoux repliés contre sa poitrine, avec ses beaux cheveux, il baisse sa tête. Les dix – neufs (19) gouverneurs étaient des awliyas sélectionnés et ils étaient au courant de son décès. Ils viennent alors pour accomplir sa prière mortuaire et l’enterrer dans l’enceinte de la mosquée Al Harâm à la Mecque. Ils encerclent ensuite sa tombe pour réciter la dernière formule qui attendait d’être récitée sur Terre par des élus de Dieu. Après la lecture de cette formule, ils utilisent leur pouvoir mystique pour rentrer dans leur ville et décéder après les 4h qui ont suivi la cérémonie. Ils retrouveront ainsi le Prophète ‘Îsa (a.s) et l’Imam Al Mahdi dans l’au-delà.

À ce moment précis, il n’y a plus de garantie sur Terre, tous ceux dont le Seigneur prenait en considération  leur présence sur Terre pour épargner le monde,  ont disparu. Dieu (swt) donne alors ordre aux phénomènes afin qu’ils débutent leur mission : c’est le début de l’apocalypse. Les océans et les vents se déchaînent,  les tremblements de terre retentissent chaque 3h de temps et toutes ces terreurs vont durer dix – sept (17) ans. C’est pourquoi toute la verdure, l’abondance et la beauté de la planète finiront par être tellement détruites par l’apocalypse qu’on aura du mal à reconnaître le monde.

À ce moment, tous ceux qui pouvaient garantir le monde sont partis. De la même manière, tous ceux qui troublaient le monde entre Dajjal et ses conseillers, se trouvent dans des lieux de Barzakh où ils ne donnent aucun ordre à quiconque : le seul qui commande est Allah (swt).

C’est ainsi que l’histoire se termine entre la vie de Dajjal, celles des missionnaires universels tels que l’Imam Al Mahdi et le Prophète ‘Îsa Ibn Mariam. Toute cette organisation montre également que rien n’est destiné à l’éternité : la vie à un terme et tout finira un jour.

Lors de la conclusion de cette série d’enseignements, Mawlâya Seydi Mouhamed EL Cheikh confia :

« La science mystique qu’on a utilisée pour vous révéler cette histoire est ce que l’on appelle ‘’waladounyâti’’. Certains ne sont pas habitués à cette science car en effet, Allah(swt) octroie ce savoir à quelques rares personnes parmi ses élus, qui détiennent une mission universelle. Ceci leur permet entre autres de préparer leurs compagnons de mission. La science de waladounyâti opère dans trois dimensions : le passé, le présent et le futur. Quiconque dont l’âme est plongée dans cette source, voyage dans le passé, évolue dans le présent et se projette dans le futur. C’est pourquoi il peut simultanément révéler n’importe quelle histoire. Ainsi en relatant une histoire du futur, la personne traverse le temps pour vivre l’événement dans les moindres détails.

Je vous ai dit que lorsque Dajjal viendra avec toute la casquette d’homme politique qu’il incarnera, vous pourrez lire sa biographie sur Google et l’internet, mais il y aura des informations que Google ne vous dira pas comme les entretiens entre Dajjal et Ibliss à l’intérieur du puits. Pour connaître ces secrets, il faudrait s’imprégner de la science de waladounyati afin de pouvoir l’entendre et le relater. C’est cette science donc qu’on appelle waladounyâti.

Ceux qui sont plus attachés à la science des livres peuvent se référer à l’histoire de la rencontre entre Khadir et Moussa pour le comprendre. Le Prophète Moussa (a.s) fait partie des ‘’ouloul azmi mina-r rassoul’’, pourtant Khadir lui a apporté des interrogations dans la mesure où durant leur compagnonnage, Khadir exécutait des actes qu’il connaissait et maitrisait alors que Moussa lui, ignorait complètement ses raisons. Ce qui a le plus choqué Moussa est la tuerie de l’enfant, acte qu’il considérait comme non justifiable. Pourtant à ce moment précis, Khadir n’a pas pris en considération la vie de l’enfant, mais plutôt, ce que l’enfant causera comme désastre dans le futur. C’est pourquoi Allah(swt) a informé qu’Il a donné à Khadir le ‘ilmu Ladaniou. Ce ‘ilmul Ladaniou est puisé dans la source de waladounyâti. Cette science projette donc l’âme du wali dans le futur, tout comme elle peut le projeter dans le passé et dans les profondeurs du présent. C’est pourquoi un élu d’Allah qui a accès à cette science peut vous révéler un évènement qui se déroulera dans un siècle avec tellement de précisions qu’on penserait que l’évènement est du passé, alors qu’en réalité c’est un événement futur. C’est Allah(swt) qui organise ce prodige chez son élu, et toute cette histoire qu’on vous a relatée sur Dajjal vient de cette source qu’est waladounyâti.

Dans ce présent récit qu’on a partagé avec vous durant ce ramadan, c’est la phase future qu’on a utilisée pour vous décrire ces différents épisodes. (En cette année 2020), ces évènements ne sont pas encore arrivés, mais lorsqu’ils se produiront, ils se dérouleront comme je vous l’ai dit : aucun point ou virgule n’y changera. En réalité ce n’est pas une science personnelle qu’on détient pour prédire l’avenir ou se baser sur des hadiths, c’est une réalité qu’on a vu avec nos propres yeux ; et lorsqu’on la relate, on vit au cœur même de l’histoire jusqu’à entendre le son des voix, les discussions à l’intérieur du puits, nous voyons la nature de leur accoutrement, les couleurs et les moindres détails visuels de la scène.

On a partagé avec vous ces révélations pour vous préparer à sa venue car quiconque nie l’existence de l’histoire de la venue de Dajjal, le verra réellement. Je vous ai également dit comment il est dangereux et je n’ai même pas décrit toute sa méchanceté. Si le musulman qu’il trouvera sur Terre, ne s’est pas donc préparé à sa venue en étudiant minutieusement son histoire, il pourra facilement l’anéantir ou détruire son âme pour le rendre impie.

Assalâmou ‘alaykoum, wa rahmatou lâhi ta‘alâ wa barakâtouhou !

Ce récit est entièrement tiré des enseignements de notre vénéré guide spirituel Mawlaya Seydi Mohamed El Cheikh.

DESK RELIGION ET SPIRITUALITÉ

Related posts

L’HISTOIRE DE LA SUCCESSION DE MAWLAYA CHEIKH AHMED TIDJÂNI CHERIF

waladounyati

IL ÉTAIT UNE FOIS, UN 10 AVRIL

waladounyati

La vie du Prophète Souleymane (Salomon)

admin

Laissez un commentaire

error: Waladounyati - Contenu protégé !