Education et formations

Gestion de l’Ussein: Le Saes charge le Recteur

A Kaolack, les enseignants membres du Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (Saes) de l’Université du Sine Saloum El Hadji Ibrahima Niass (Ussein) sont montés au créneau pour dénoncer la gestion actuelle de l’administration rectorale, qui ne favorise pas «la bonne marche» de l’établissement, selon eux.

En conférence de presse, ils ont exposé les problèmes récurrents qui gangrènent, selon eux, le fonctionnement de l’université. «Tous les acteurs de l’Ussein ont constaté que le Conseil académique, seul organe délibérant de l’institution, ne fonctionne plus», décrie le chargé de la communication de Saes/Ussein, Mohamed Sall dans les colonnes du journal Le Quotidien.

Il poursuit : «Il est rarement convoqué pour statuer sur les questions de l’institution et quand il arrive à se réunir et délibérer sur des questions données, celles-ci ne sont jamais respectées, ni publiées.»
Par ailleurs, le chargé de la communication de Saes/Ussein déplore «la faible partie du budget qui est allouée à la pédagogie, le non-respect de l’autonomie des Ufr, de même que la décision unilatérale de fermer l’université le 23 juillet dernier».

«Depuis sa prise de fonction, on peut compter le nombre de fois que Mme le Recteur a mis les pieds dans les différents campus pour s’enquérir des difficultés pédagogiques et/ou sociales», a regretté le porte-parole du Saes de l’Ussein éclatée entre Kaolack, Fatick et Kaffrine, qui espère un rapprochement des positions pour le déroulement paisible des activités pédagogiques au sein de l’université.

PRESSAFRIK

Related posts

“Syndrome Diary Sow” : Le père des jumelles bachelières de 13 ans décline les bourses étrangères

waladounyati

Education en Afrique : le modèle a craqué ; il faut le repenser !

admin

La dissertation en philosophie : méthodes et exemples de dissertation

admin
Chargement....
error: Waladounyati - Contenu protégé !