Religions et spiritualité

TOURNÉE NATIONALE ROSSO 2024 DE SEYDI MOUHAMED EL CHEIKH

Rosso Sénégal a encore accueilli Mawlaya Seydi Mouhamed EL Cheikh à l’occasion de ses sorties annuelles vers les localités du pays.

L’Islam et la Tijaniya en particulier, ont encore brillé dans cette localité frontalière du Nord. Vivement accueilli par une foule en liesse sous les zikrs « Allahou Nouru Lâhi », Seydi Mouhamed EL Cheikh a été escorté depuis l’entrée du marché de Santhiaba 4 jusqu’à la Zawiya de Mawlaya Cheikh de Rosso. À côté des nombreuses bannières agitées par la foule, le Khalife de Medina Cheikh a pris un drapeau de la Palestine qu’il a longuement brandi, comme un signe de soutien à ce peuple opprimé.

La conférence de la soirée s’est tenue après la prière de Maghrib et la wazifa présidée par l’Imam Al Mahdi en personne. Le thème abordé élucidait « L’éducation spirituelle dans la Tariqa Tijaniya ».

D’après Mawlaya Seydi Mouhamed EL Cheikh, l’éducation spirituelle est une nécessité pour le disciple qui aspire à se parfaire intérieurement afin d’être proche d’Allah (s.w.t) et de son Prophète (p.s.l).

Dans son entrée en matière, il a mis en exergue le caractère spécial de Mawlaya Cheikh Ahmad Tijani en tant Khatmiya du Prophète (p.s.l) et sa dimension spirituelle inégalée en tant représentant du Prophète jusque dans des mondes peu connus. Mais aussi, le fait que le Prophète l’ait choisi en lui attribuant la lumière particulière de sa Tariqa : la Tijaniya.

Abordant les bases de l’éducation spirituelle, Mawlaya Seydi Mouhamed EL Cheikh fit savoir que l’étape incontournable pour l’aspirant, c’est de trouver un guide spirituel digne de ce nom, le seul détenant les prérogatives et la dimension de pouvoir interagir même à distance avec son disciple, pour l’orienter et le guider. Mais également, il y a un certain nombre de qualités et règles que le disciple doit chercher et respecter, en premier, avoir la patience, une volonté inébranlable dans la pratique religieuse et l’amour envers son guide et Mawlaya Cheikh Ahmad Tidjâni. Dans cette volonté essentielle dans le cheminement vers Allah, l’Imam (a.s) a insisté sur les règles de bienséance que le disciple doit avoir en ligne de mire dans sa marche vers l’ouverture spirituelle, qui le connectera avec l’univers et le monde Ghayb.

Sur ces entrefaites, le Khalife a décrypté le caractère universel de la Tijaniya et sa réalité ancrée dans la haqîqa, loin des considérations familiales durement imprimées dans l’esprit de beaucoup de sénégalais. Ainsi, illustra-t-il, Mawlaya Cheikh Ahmad Tijani, à chaque époque et terroir, a légué une branche de lumière à un khalife afin qu’il y vulgarise et institue la lumière de la Tijaniya et l’éducation religieuse et spirituelle des disciples.  C’est ainsi qu’on a vu passer ses khalifes arabes comme Mouhamadoul Ghali, Ali Tamacini, entre autres ; en Afrique de l’Ouest, Cheikh Elhaji Omar Foutiyu, Cheikh Ehaji Malick Sy au Sénégal, Serigne Babacar Sy, Cheikh Ibrahima Niasse Baye à l’international, avec toutes les réalisations qu’ils ont effectuées à travers leur mission. Et actuellement, martela Seydi Mouhamed EL Cheikh, c’est à moi que Mawlaya Cheikh Ahmad Tidjani a donné le flambeau jusqu’à 2075.

Au demeurant, avec des éclairages mystico-spirituels, l’Imam Al Mahdi (a.s) a encore illuminé les esprits sur le caractère primordial des valeurs islamiques de bonté, de miséricorde et de respect envers les êtres humains, gages de la rédemption et du salut dans l’au-delà.

Vous pouvez suivre l’intégralité de son discours sur ce lien https://www.youtube.com/watch?v=YNb2eaFOa1s

Le prochain rendez-vous est donné pour le dimanche 14 Juillet 2024 à Fass Ngom.

 

Cheikh Tidiane Sémbène/ Desk Religion et Spiritualité

Related posts

LA MUSIQUE EN ISLAM

waladounyati

La mission de la fin des temps

admin

Sur les traces du Maouloud 2019 (partie 1)

waladounyati
Chargement....
error: Waladounyati - Contenu protégé !