Religions et spiritualité

LES SIÈGES DE LA TIJÂNIYA (Partie 1) : LE PARASOL DE LUMIÈRE DE TÎJÂNIYATOUL OUZNÂ

La lumière, c’est le maître mot de la Tijâniya. À travers ses précieuses révélations de l’histoire sainte, Mawlaya Seydi Mouhamed El Cheikh (a.s) nous apprend que le terme « Tijâne » n’est pas un simple patronyme dérivé de la famille chérifienne ayant vécue à Aïn Mâdhî en Algérie, dans laquelle le fondateur de la Tarîqa Tijâniya, le Grand Pôle Secoureur de tous les temps, Mawlaya Cheikh Ahmad Tijâni (r.t a) naquit. En effet, le vocable « Tijâne » est d’origine ghaïbique, traduisant « une lumière ayant créée une lumière ». Cette lumière créatrice n’est rien d’autre que la Lumière Ouloûhiyâtique Divine de Al Bast : La lumière du Créateur Suprême, depuis son monde privé du Néant. À une époque antérieure et indéfinie de notre chronologie historique, rien n’existait encore du commun des créatures, ni anges, ni ciel, ni hommes, encore moins la Terre. Dieu (swt) évolua d’une étape lumineuse à Bastul Qâtimi où Sa Lumière fera émerger une autre branche que le Seigneur baptisa « Tîjâniyatoul Ouznâ ».

Le vocable Tîjâne dérive donc de « Tîjâniyatoul Ouznâ ». Dans ce monde à la fois premier et éternel, Dieu (swt) en tant qu’Ouloûhiyatul Bast, était accompagné de trois êtres lumineux dénommés les « Ouloûhiyât ». Ils sont les seuls êtres à évoluer à Al Bast avec la Lumière divine. Ces trois êtres exceptionnels seront connus plus tard en tant que maîtres des élus du ciel : il s’agit de Seydi Ahmed (s.a.w.s), Mawlaya Cheikh Ahmad Tidjâni et l’Imam Al Mahdi. C’est ici que le Seigneur promulgua la lumière de la Tijâniya (boule de lumière métamorphosée en chapelet) et l’offrit au Prophète (s.a.w.s). Le Premier et Meilleur des êtres prit ensuite ce chapelet originel pour l’offrir au Khatmiya (Mawlaya Cheikh Ahmad Tidjâni) qui le destina à son tour à Qutbul Aqtâbul kabîr. Ce haut lieu symbolique de l’histoire sainte est le « Parasol de Lumière de Tîjâniyatoul Ouznâ ». Plusieurs et infinis événements historiques se sont produits dans ce Bast, en rapport à la lumière de la Tijâniya.

Pour résumer donc, la Tarîqa Tijâniya est la lumière première, partie intégrante de Dieu et qui n’est égalée à aucune autre organisation spirituelle. Elle est la source même de toutes les organisations dans la mesure où la lumière du Prophète (s.a.w.s) surpasse et englobe toutes les réalités de l’univers. De la même manière, les deux trésors que sont la Salâtoul Fâtiha et de la Jawharatul kamâl, vivifiés dans la Tarîqa Tijâniya, reflètent la réalité originelle et Nourâniyu du Prophète Seydi Ahmed (s.a.w.s). Après l’émergence de l’univers céleste, Dieu (swt) déplaça cette lumière au monde Ghaïb, avec Lui, ses éternels rapprochés. Ce qui fait que la Tijâniya dispose des plus hauts lieux symboliques au ciel et son empreinte se trouve associée à toutes les organisations d’Allah (swt). Nous reviendrons prochainement sur ces différents édifices en rapport à la lumière de la Tijâniya et de la Haqîqatu Muhammadiya de façon globale.

À SUIVRE… ! DESK TARÎQA TIDJÂNE

Related posts

De Salomon a la franmaçonnerie

admin

Alif, Lām, Mim (sourate 2, Verset 1) – Exégèse selon la 2e dimension.

admin

Elhadj Omar Foutiyou Tall, conquérant et disciple de Cheikh Tidjani

admin

Laissez un commentaire

error: Waladounyati - Contenu protégé !